Aubaines: quelques règles à connaître

Rabais à tout casser, prix-chocs, promotions du gérant, les entreprises rivalisent d’imagination pour attirer l’attention des consommateurs. Toutes les ruses ne sont cependant pas permises. Voici quelques règles.

 

 

 

 

 

Des « faux rabais »

Un commerçant ne peut annoncer qu’un prix est réduit si c’est faux. Vous pourriez alors exiger qu’il vous accorde un vrai rabais. De plus, s’il prétend avoir le meilleur prix en ville, vous pourriez également lui demander une diminution si vous découvrez que ce n’est pas le cas, indique Alain Carrier, de l’Office de la protection du consommateur.

Trop tard!

Si le commerçant a une quantité restreinte d’articles à offrir, il doit en préciser le nombre dans sa publicité. Sinon, il doit vous offrir au prix annoncé un autre article de même nature et d’une valeur égale ou supérieure. Il peut aussi fournir un coupon d’achat différé afin que vous puissiez vous procurer l’article plus tard au prix en solde.

Oups, une erreur…

Le prix indiqué sur la tablette ne correspond pas au prix à la caisse? Si ce dernier est plus élevé, le commerçant doit remettre l’article gratuitement s’il coûte moins de 10 $. « Si on achète plusieurs produits identiques, seul le premier est gratuit, précise M. Carrier. Les autres seront vendus au juste prix. » Si l’article vaut plus de 10 $, il doit vous le vendre au prix affiché moins 10 $. De plus, si le prix est indiqué sur l’article et qu’une erreur en votre défaveur survient, le commerçant doit vous vendre l’article au prix étiqueté.

Oups, une (autre) erreur…

Il est interdit au commerçant d’exiger un prix supérieur à celui annoncé. Mais si une erreur typographique a fait passer le prix de 2900 $ à 290 $? Vous n’aurez peut-être pas droit à cette aubaine s’il a commis l’erreur de bonne foi et a tenté de remédier la situation. Vous pourriez devoir demander au juge de trancher. « C’est du cas par cas », note M. Carrier.

 

Première publication dans La Presse+, le 3 janvier 2016.

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *