Impôts : quelques nouveautés

rapport d'impôt déclaration de revenus

L’incontournable saison des impôts approche à grands pas. Voici les principales nouveautés dont vous pourriez devoir tenir compte pour votre prochaine déclaration de revenus.

 

 

 

 

 

Hausse de la PUGE… imposable

En 2015, le crédit d’impôt fédéral pour enfants a été aboli et la prestation universelle pour la garde d’enfant (PUGE) a été augmentée de 100 $ à 160 $ par mois pour les enfants de moins de six ans. Une nouvelle prestation de 60 $ a également été ajoutée pour les enfants de 6 à 17 ans. Attention! « Cette prestation s’ajoute au revenu du parent dont le salaire est le moins élevé et elle est imposable tant au fédéral qu’au provincial », signale Caroline Théorêt, comptable professionnelle agréée. Pour 2016, le nouveau gouvernement fédéral a cependant annoncé son intention d’abolir la PUGE et la prestation fiscale canadienne pour enfant (PFCE) en juillet pour les remplacer par une nouvelle allocation canadienne pour enfants non imposable.

Baisse d’impôt des familles

La baisse d’impôt pour les familles permet à l’un des conjoints de transférer jusqu’à 50 000 $ de son revenu à son conjoint si le revenu de ce dernier se situe dans une fourchette d’imposition inférieure. L’allègement fiscal peut atteindre 2000 $. « Le nouveau gouvernement fédéral a annoncé son intention d’abolir cette possibilité pour 2016 », rappelle Mme Théorêt.

Tarifs des services de garde

Depuis le 22 avril 2015, la contribution des parents pour les services de garde subventionnés de leur petit varie selon le revenu familial. Or, la contribution additionnelle doit être versée au moment de produire la déclaration de revenus provinciale. Cela peut représenter une facture importante. « Il faut savoir que dans le cas des familles recomposées, le revenu du nouveau conjoint est pris en compte dans le calcul même s’il n’est pas le parent des enfants », précise Mme Théorêt. Au moins, cette somme supplémentaire donne droit à une déduction au fédéral!

Notez qu’il n’y a aucun changement pour les camps de jour et les camps de vacances puisqu’ils ne sont pas subventionnés.

Logirénov

Dernière chance pour réclamer le crédit d’impôt Logirénov pour des travaux admissibles effectués à votre résidence. « Les travaux de rénovation doivent être effectués par un entrepreneur qualifié en vertu d’une entente conclue après le 24 avril 2014 et avant le 1er juillet 2015, rappelle Mme Théorêt. De plus, les dépenses doivent être payées en 2015 pour être admissibles. »

Activité physique des enfants

Le crédit d’impôt fédéral pour les activités physiques des enfants grimpe à 1000 $ par jeune cette année. Il permet donc obtenir une économie d’impôt allant jusqu’à 150 $. Notez qu’il est remboursable, c’est-à-dire que les parents auront droit à ce montant même s’ils ne paient pas d’impôt. Pour ce qui est des activités culturelles, le crédit d’impôt non remboursable est de 500 $. Au provincial, le crédit d’impôt pour les activités des enfants passe de 200 $ à 300 $, pour un remboursement maximum de 60 $.

Crédit d’impôt pour les fonds de travailleurs

Le crédit d’impôt pour les fonds de travailleurs (Fonds de la FTQ et Fondaction de la CSN) diminue à 10 % au fédéral. Le nouveau gouvernement de Justin Trudeau a toutefois annoncé son intention de ramener le crédit à 15 % en 2016. Au provincial, le crédit d’impôt pour Fondaction est de 20 % alors que celui du Fonds de la FTQ est de 15 %.

Crédit d’impôt pour solidarité

La période de détermination du crédit d’impôt québécois pour solidarité sera maintenant annuelle plutôt que mensuelle. « Cela simplifiera la vie des contribuables qui devaient appeler à Revenu Québec à chaque changement dans leur situation fiscale », note Mme Théorêt.

De plus, tous les locataires ou sous-locataires devraient recevoir au plus tard le 29 février 2016 un relevé 31 de la part de leur propriétaire. Il contient un numéro qui devra être consigné dans leur déclaration de revenus. « Les gens qui ont fait de fausses déclarations afin d’obtenir un crédit d’impôt pour solidarité plus élevé risquent d’avoir une mauvaise surprise de la part du fisc », prévient Mme Théorêt.

Cotisations professionnelles et syndicales

Les syndiqués et les membres d’un ordre ou d’une association professionnelle auront un crédit d’impôt provincial moins important pour leurs cotisations cette année. Il passera de 20 % à 10 %.

Pour plus de détails sur ces différents éléments ou sur les autres mesures qui pourraient s’appliquer à votre situation, vous pouvez consulter Revenu Québec, l’Agence du revenu du Canada ou votre comptable.

 

Nathalie Côté