Camps d’été : coup de pouce aux familles à faible revenu

Éric Beauchemin, directeur général de l'Association des camps du Québecc

Vous aimeriez envoyer votre enfant dans un camp de vacances ou même vous offrir un petit voyage familial, mais votre budget ne vous permet d’envisager que des vacances à Balconville? Le ministère de l’Éducation a mis en place un programme d’accessibilité pour les personnes à faible revenu. Chaque été, il permet à plusieurs enfants, et même à des familles entières, de faire un séjour en camp de vacances!

 

 

 

« En vertu de ce programme, 70 camps membres de l’association établissent le coût des séjours en fonction des revenus familiaux, explique Éric Beauchemin, directeur général de l’Association des camps du Québec (ACQ). Sur présentation de leur déclaration de revenus, les parents peuvent obtenir un prix réduit. Cela peut même aller jusqu’à la gratuité dans certains cas. » Le rabais minimal est de 15 %.

Pour 2016, une famille de trois personnes doit avoir un revenu familial brut (avant impôt) de 36 999 $ et moins pour avoir droit à une réduction. Le seuil était de 44 999 $ et moins pour une famille de quatre personnes, de 50 999 $ et moins pour celles de cinq et de 56 999 $ et moins pour celles de six.

Les personnes intéressées à profiter de ces réductions n’ont qu’à communiquer avec un camp offrant ce programme. Ils sont bien identifiés sur le site de l’ACQ.

Dans certains cas, des organismes de charité ou les camps eux-mêmes peuvent bonifier l’aide offerte aux familles à faible revenu.

Impôt

Votre revenu est trop élevé pour bénéficier de ces réductions? Vous pourriez néanmoins avoir droit à des crédits et déductions d’impôt pour l’inscription de votre enfant en camps de vacances.

Nathalie Côté