Comment faire un budget sans (trop) souffrir?

argent canadien budget

Pour faire un budget, il suffit d’additionner les revenus et de soustraire ses dépenses. Facile, non? Pas tant que cela, puisque les émotions entrent aussi en jeu. Voici une petite technique pour rendre l’exercice moins pénible : la méthode SMART!

 

 

 

 

 

Il est difficile de faire un budget, et surtout de s’y tenir, sans une bonne motivation. Ce peut être de vous libérer de vos dettes, d’épargner pour un voyage, de planifier votre retraite, etc. Avoir des rêves aide à faire des choix judicieux! Vous arriverez aussi à mieux résister lorsque, pour vous récompenser d’une grosse semaine de travail, vous voudrez vous offrir une jolie robe. Ou aurez envie d’une virée à la chocolaterie à la suite d’une frustration.

Cela dit, avoir un projet, c’est bien. Mais avoir un projet SMART, c’est mieux. Voici les éléments à considérer.

Spécifique et détaillé : votre objectif doit être précis. « Je veux faire un voyage de deux semaines à Toronto en août prochain » plutôt que « j’aimerais visiter Toronto ».

Mesurable : combien coûtera votre projet? Combien devez-vous épargner chaque mois pour accumuler la somme nécessaire à temps?

Atteignable : en faisant votre budget, assurez-vous d’avoir les moyens d’épargner ce montant. L’idéal est de commencer par un objectif modeste. Vivre de petits succès vous donnera confiance pour atteindre des buts plus ambitieux.

Réaliste : le budget alloué pour vos autres dépenses est-il réellement suffisant?

Temporel : à quelle date votre objectif devrait-il être complété? Faites des suivis réguliers pour vérifier si vous êtes sur la bonne voie.

Revenus et dépenses

Lorsque vous compilez vos revenus (salaire, allocations, etc.) pour votre budget, assurez-vous de noter les montants nets (après impôts)

Quant aux dépenses, les fixes sont les plus faciles à évaluer (loyer, électricité, assurances, etc.). Pour identifier les dépenses mensuelles variables (épicerie, essence, restaurant, etc.), amassez vos factures pendant quelques semaines. Cela vous aidera à vous faire une idée. Enfin, pensez aux dépenses annuelles et occasionnelles (cadeaux d’anniversaire, vacances, entretien de la voiture, etc.). Vous réaliserez peut-être que toutes vos petites dépenses, comme ce café que vous achetez chaque matin, font une différence plus importante que vous l’imaginiez dans votre budget!

Le résultat

Ensuite, vous soustrayez les dépenses des revenus et… constatez l’état de vos finances. Peut-être que ce n’est pas le portrait auquel vous vous attendiez. Mais au moins, vous avez une base sur laquelle vous pourrez travailler. Au fil des prochaines semaines, je vous donnerai différents trucs pour dompter vos finances et atteindre une certaine liberté financière.

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Auteure chez Paroles d'adulte
Diplômée en sciences de la consommation de l'Université Laval, Lyne Desruisseaux a été consultante budgétaire pendant 10 ans, avant de devenir maman à la maison. Maintenant que ses filles sont plus grandes, elle renoue avec sa passion: les finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *