Marques maison : pourquoi vous devriez les adopter

marques maison

Chronique – Les marques maison des grandes chaînes sont parfois mal-aimées des consommateurs, malgré leur prix avantageux. Tour de la question en quatre mythes.

 

 

 

 

 

Les marques maison sont de mauvaise qualité…

Impossible de généraliser. Le seul moyen d’en avoir le cœur net, c’est de comparer les étiquettes des aliments. J’ai souvent trouvé des informations nutritionnelles semblables et même meilleures dans les marques maison. Prenez le temps d’y jeter un coup d’œil, vous pourriez être surpris!

Prix élevé = meilleure qualité

Effectivement, on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’une montre à 200 $ soit plus durable qu’une autre à 15 $. D’autres facteurs que la qualité entrent cependant dans les prix des aliments et l’écart est beaucoup moins grand, d’ailleurs.

Il faut savoir que les chaînes d’alimentation ne produisent généralement pas elles-mêmes leurs produits maison. C’est donc souvent le fabricant d’une marque populaire qui le fait. Pour lui, c’est un contrat énorme et il sera plus enclin à offrir un meilleur prix.

De plus, le fabricant et l’épicier savent que vous êtes prêts à payer plus cher pour la marque originale que vous jugez de meilleure qualité. Pourquoi se priveraient-ils de vous soutirer un peu plus d’argent?

Enfin, force est d’admettre que les marques maison dépensent généralement assez peu d’énergie (et d’argent!) en marketing. Regardez les emballages des produits « sans nom » pour vous en convaincre. Peut-on trouver plus laid? Mais du coup, cela laisse une marge de manœuvre aux chaînes pour baisser leurs prix.

Jean Coutu (le pharmacien) ne se contente sûrement pas de sa marque maison!

Il faudrait lui demander, mais c’est probablement tout le contraire. Dans une étude à laquelle font écho Arnaud Granata et Stéphane Mailhiot dans Tout ce que les publicitaires ne vous disent pas (éditions La Presse), 91 % des pharmaciens affirment préférer acheter l’aspirine de marque maison. En restauration, 77 % des chefs choisissent une marque générique pour des ingrédients de base. Un pourcentage plus élevé que dans la population en général!

Reste que la marque originale a bien meilleur goût…

J’ai longtemps trouvé que le ketchup Heinz avait meilleur goût. Vous aussi? Pourtant, je n’avais eu que très peu d’occasions d’en goûter d’autres, puisque mes parents achetaient toujours celui-là. Or, les marques auxquelles nous sommes exposés durant l’enfance sont celles qui créent l’attachement le plus tenace, explique notamment la psychologue Susan Linn dans son livre Consuming Kids (publié chez Anchor Books). D’où leur intérêt pour ces «petits consommateurs»…

Notre relation avec les marques a souvent beaucoup à voir avec le marketing et étonnamment peu avec le goût. « En 2004, une étude menée auprès de 67 individus ayant dégusté à l’aveugle du Coca-Cola et du Pepsi dans un appareil de résonnance magnétique — pour mesurer les réactions de leur cerveau — a révélé que le Pepsi provoquait des réactions beaucoup plus importantes que le Coca-Cola. De fait, il stimule une partie bien particulière du cerveau liée au plaisir, le putamen. Résultat? La moitié des sujets ont préféré le Pepsi. Or, lors d’une deuxième dégustation où les buveurs connaissaient le contenu de leur verre, 75 % d’entre eux ont déclaré préférer la canette rouge », écrivent encore Arnaud Granata et Stéphane Mailhiot. Étonnant, non?

Ils rapportent également l’expérience intéressante du Consumer Report. Le magazine effectue périodiquement des tests de goûts à l’aveugle. En 2013, les experts goûteurs ont jugé que 37 des 53 produits de marques nationales avaient un équivalent «maison» égal ou même meilleur!

Finalement, le prix influence également notre appréciation. Ainsi, vous risquez fort de préférer une bouteille de vin coûteuse à une autre plus abordable… même si on retrouve le même vin à l’intérieur! Avez-vous besoin d’une petite gorgée pour digérer l’information?

Est-ce à dire que vous devriez choisir systématiquement les marques maison? Pas du tout. Mais vous auriez certainement avantage à leur jeter un coup d’œil pour comparer! Vous pourriez économiser!

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *