Réduire votre garde-robe : mode d’emploi

vêtements

Après vous avoir donné trois raisons pour réduire votre garde-robe, il est temps d’en faire le ménage. Surtout si, en plus, cette dernière révèle vos mauvaises décisions d’achat, votre changement de poids ou un look défraîchi! Par où commencer?

 

 

 

 

Les préparatifs

Prévoyez une journée où vous avez le temps de passer à travers TOUS vos vêtements! Si vous interrompez votre travail, vous risquez de ne jamais le reprendre.

Transformez un coin de votre chambre ou de la salle de bain en salon d’essayage. Prévoyez un miroir, des souliers et n’oubliez pas de porter un soutien-gorge! C’est la meilleure façon de savoir si vos vêtements flattent bien votre silhouette.

Videz le contenu de votre garde-robe et de vos tiroirs sur votre lit ou au milieu de votre chambre. Videz tout, tout, tout, sans oublier vos sous-vêtements, pyjamas et accessoires!

Nettoyez vos tiroirs, vos tablettes et passez l’aspirateur avant d’y remettre les articles qui auront survécu à votre purge.

Préparez trois boîtes : « Bof… », « À jeter », « À donner ou vendre ». Les vêtements conservés pourront quant à eux être rangés au fur et à mesure.

Quels vêtements éliminer?

Vous êtes maintenant prêts à attaquer votre pile et trier chaque morceau. Lesquels doivent être éliminés?

  1. Ceux qui ne vous font plus.
  2. Ceux qui sont usés ou irréparables.
  3. Ceux que vous n’avez pas portés depuis plus d’un an.
  4. Ceux dans lesquels vous ne vous sentez pas confortable ou en beauté!
  5. Ceux qui ne s’agencent plus à votre style de vie. Débarrassez-vous des « habits » reliés à un ancien travail ou un ancien look.
  6. Ceux qui vous rendent mal à l’aise : parce que vous avez trop dépensé, parce que vous espériez ressembler à quelqu’un d’autre, ou qui vous rappellent de mauvais souvenirs (une ancienne relation, des funérailles, etc.).
  7. Ceux qui ont encore l’étiquette du magasin, que vous n’avez jamais porté ou que vous gardez « au cas où »! Comme cet accessoire jugé indispensable par les fashionistas, ou cette perle rare soldée à 75 % qui n’a finalement jamais quitté votre chambre.
  8. Ces vêtements offerts par une amie ou une belle-sœur lors du ménage de sa propre garde-robe. Si vous les conservez seulement pour ne pas la froisser, donnez-les à votre tour!
  9. Finalement, tous ceux que vous n’achèteriez pas si vous les trouviez en magasin aujourd’hui.

Immanquablement, certains articles vous feront hésiter. C’est ma pile « Bof… » : pas certaine de les aimer, mais pas prête à les jeter. Rangez tous ces vêtements dans une boîte et inscrivez la date sur le dessus. Dans un an, si vous n’avez pas eu besoin de l’ouvrir, vous pouvez vous en débarrasser sans arrière-pensées.

Besoin de rebâtir votre look?

Vous avez éliminé le superflu, mais il en reste encore beaucoup? Vous devez combler quelques trous laissés par votre purge? Voici trois stratégies pour y arriver sans retomber dans l’encombrement.

Le « one in, two out » : pour chaque nouvel achat, vous devez éliminer deux articles (ou plus) de votre garde-robe. Une bonne façon de réduire tranquillement votre inventaire.

 

Vous aimerez également: Vêtements pour enfants: 10 trucs pour économiser

 

La « capsule wardrobe » vous permet de créer une garde-robe minimaliste composée d’éléments de base que vous pouvez agencer avec style. Votre collection peut se composer de 25, 35 ou 50 morceaux, incluant souliers et accessoires. Les mots clés à retenir : conserver des items de base polyvalents et privilégiez les agencements pour la création de différents looks.

Finalement, le Projet 333 consiste à choisir 33 articles que vous porterez pendant trois mois. Le superflu doit être rangé dans une boîte et oublié pendant la durée de l’exercice. Chaque trimestre, vous choisissez à nouveau 33 articles pour composer votre style du moment. Radical, mais efficace!

Bon ménage du printemps!

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Diplômée en sciences de la consommation de l'Université Laval, Lyne Desruisseaux a été consultante budgétaire pendant 10 ans, avant de devenir maman à la maison. Maintenant que ses filles sont plus grandes, elle renoue avec sa passion: les finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *