Comment choisir son test de grossesse?

test de grossesse

Sur les tablettes, les emballages des tests de grossesse rivalisent de couleurs et d’arguments pour attirer votre attention. « Fiabilité à 99 % », clament les uns. « Résultats jusqu’à 4 jours avant la date prévue des règles », insistent les autres. Leur prix : entre 6 $ et 30 $ chacun. Tout un écart! Comment choisir?

 

 

 

 

Comment ça fonctionne?

Tout d’abord, sachez que tous les tests de grossesse vendus dans les commerces fonctionnent selon le même principe. Ils détectent dans l’urine les hormones gonadotrophine chorionique humaine, communément appelée hCG. « Elle est détectable dans les urines à partir du 9e jour après la conception », précise Pierre Marc Gervais, pharmacien.

La qualité du test a très peu à voir avec son prix. « Il faut surtout s’assurer qu’il est homologué par Santé Canada, indique M. Gervais. Dans le cas contraire, les informations qui viennent avec le test ne sont pas validées. » Normalement, tous ceux vendus en pharmacie le sont. Si vous achetez votre test dans un autre type de commerce ou sur Internet, vérifiez ce détail.

Quels critères considérer?

Le pharmacien recommande de lire les instructions du test pour s’assurer qu’on se sent à l’aise avec son fonctionnement. « Pour certains, il faut uriner dans un pot et faire tremper le test pendant 20 secondes, illustre-t-il. Ça peut être plus compliqué. »

La facilité de lecture du test peut aussi être prise en considération. « Certains tests font apparaître deux lignes parallèles et certaines femmes trouvent plus clair de voir un plus, constate M. Gervais. Les tests avec un affichage numérique sont les plus clairs, mais ce sont aussi les plus dispendieux. » D’ailleurs, il rappelle au passage que la pâleur de la ligne de résultat positif ne change absolument rien. Si elle apparaît, vous êtes bel et bien enceinte!

Si vous êtes impatiente, certains tests plus sensibles peuvent être utilisés quatre jours avant la date prévue des menstruations. « Plus le test de grossesse est fait tôt, moins il est fiable, prévient cependant M. Gervais. Généralement, quatre jours avant, le test n’est fiable qu’à 60 % environ. C’est beaucoup du marketing. » Une femme peut donc avoir un test négatif et être enceinte malgré tout.

Comment l’utiliser?

Pour vous assurer de la fiabilité du résultat, le test doit être utilisé correctement. Voici quelques conseils :

  • Conserver le test de grossesse dans son emballage scellé jusqu’à son utilisation.
  • Vérifier la date d’expiration.
  • Respecter les consignes d’utilisation à la lettre. Celles-ci varient d’un test à l’autre.
  • Lire le résultat à l’intérieur du délai indiqué dans les instructions. « Si on attend trop, le résultat pourrait ne plus être bon dans certains cas », précise M. Gervais.
  • Prendre l’urine du matin, de préférence, surtout si le test de grossesse est effectué avant la date prévue des menstruations.

Les résultats sont-ils fiables?

Si les instructions ont été suivies à la lettre, les résultats des tests de grossesse sont habituellement fiables. Néanmoins, certaines conditions peuvent entraîner des faux négatifs :

  • Test réalisé trop tôt
  • Urine trop peu concentrée (si ce n’est pas la première du matin)
  • Prise de certains médicaments, comme les diurétiques
  • Test réalisé après 35 jours de grossesse. « C’est en raison de l’effet crochet, explique M. Gervais. Les hormones hCG comportent plusieurs types et certains peuvent bloquer l’efficacité du test. » Dans ces cas, une prise de sang permettra de contourner le problème.

Beaucoup plus rares, les faux positifs sont également possibles. Les principales raisons sont :

  • Un accouchement ou une fausse couche : les hormones peuvent être détectées dans les urines jusqu’à plusieurs semaines après
  • Prise de certains médicaments contre l’infertilité
  • Certaines maladies
  • Ménopause
Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 17 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Les derniers articles par Nathalie Côté (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *