Économiser sur la nourriture en voyage

restaurant café

La nourriture est une partie importante du budget en voyage. Voici quelques astuces pour bien manger sans se ruiner!

 

 

 

 

 

 

Apporter une bouteille d’eau réutilisable vide

Dès l’aéroport, elle vous servira. Remplissez-la à une buvette après la sécurité aéroportuaire (dans les pays où l’eau est réputée potable), plutôt que d’acheter une bouteille d’eau. De plus, certaines collations non liquides comme des mélanges de noix peuvent être transportées au-delà des points de vérifications des aéroports. Apportez-en!

Profiter des déjeuners inclus à l’hôtel

Certains hôtels offrent le déjeuner gratuitement. Dans certains cas, notamment aux États-Unis, c’est tout un repas! Gaufres, yogourt, céréales, fruits, œufs… Il y a tout ce qu’il faut pour bien commencer la journée et repousser l’heure du lunch! Pourquoi ne pas en profiter et prendre un ou deux fruits avec vous? Une excellente collation si la faim se fait sentir.

Profitez aussi du café gratuit dans la chambre ou du buffet pour remplir votre tasse de voyage. Vous pourrez profiter d’un second café plus tard dans la journée.

Faire des provisions au bon endroit

Faire ses courses au supermarché est généralement plus économique que de le faire au dépanneur ou autre commerce semblable. On trouve souvent ces épiceries beaucoup plus facilement qu’on ne le pense! Demandez à la réception de l’hôtel, au chauffeur de taxi, aux locaux, etc. Achetez-y votre eau (si vous devez l’acheter embouteillée), vos collations et autres.

Faire des pique-niques

Cela permet d’économiser argent ET temps! Un pique-nique improvisé à la plage ou au parc sera presque toujours moins cher qu’un repas au resto. En plus, il prend moins de temps. Pressé entre deux musées? Vous n’aurez sans doute pas le temps d’aller au restaurant. Et on apprécie rarement les activités faites avec l’estomac vide. Le pique-nique prend la forme et la durée que vous lui donnerez! Et pourquoi ne pas en profiter pour faire une dégustation de produits locaux typiques? Une expérience en soi!

Profiter du frigo

Si vous avez accès à un frigo dans votre chambre d’hôtel (ou la cuisine de votre auberge), tirez-en le maximum avec une visite au supermarché! Vous pourrez y entreposer de quoi déjeuner ou grignoter pour pouvoir être d’attaque rapidement pour les prochaines aventures! Vous économiserez temps et argent! Certaines auberges de jeunesse offrent même l’accès à une cuisine fournie. Elle vous permettra de préparer vos propres repas. C’est l’option la plus économique pour les longs séjours.

S’informer des pratiques locales en matière de pourboire

Dans certains pays, le pourboire est optionnel ou son pourcentage est plus bas que les traditionnels 15% de l’Amérique du Nord. Dans d’autres, il est inclus dans le service ou est obligatoire. Évitez de dépenser inutilement et informez-vous des habitudes locales en la matière, que ce soit au restaurant, à l’hôtel, etc.

Demander avant de manger!

Dans certains pays d’Europe comme en Autriche, un panier de pain et de craquelins est déjà sur la table à l’arrivée du client. Attention, car ce n’est pas toujours gratuit! Certains pays d’Europe de l’Est facturent également des « frais de couverts » pour chaque personne/tablée. Il y a difficilement moyen de s’en sortir, alors mieux vaut les prévoir! De plus, en commandant votre verre d’eau, spécifiez que vous voulez de l’eau du robinet (si sa consommation est recommandée). Vous éviterez de payer des frais supplémentaires.

Choisir le menu du jour

Les menus du jour peuvent être économiques… en plus d’être authentiques! Au Pérou, par exemple, les menus del dia des restaurants locaux coûtent la moitié de ce qui apparaît sur le reste du menu! Une belle façon de découvrir la gastronomie locale, tout en économisant!

Edith Bernier
Suivez-moi

Edith Bernier

Edith Bernier a visité 15 pays à ce jour, dont plus de la moitié en solitaire. Diplômée de l’UQÀM en journalisme, cette Matanaise d’origine a adopté Montréal en 2000. Elle a fondé le blogue « La Backpackeuse taille plus » en 2013 et en est la rédactrice principale. Elle est également l’auteure du « Manuel des routards taille plus », paru en 2016. Sa mission? Trouver des solutions aux défis auxquels sont confrontées les voyageuses taille plus.
Edith Bernier
Suivez-moi

Les derniers articles par Edith Bernier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *