Aliments : 10 conseils pour moins gaspiller

Les Canadiens ont gaspillé pour 31 milliards $ en nourriture l’an dernier. Près de la moitié de ces pertes ont eu lieu à la maison, selon une étude de Value Chain Management International. Cela représente plus de 1000 $ en gaspillage alimentaire par ménage par année, soit une vingtaine de dollars chaque semaine! Voici quelques astuces pour mettre moins d’aliments à la poubelle et garder plus d’argent dans vos poches.

 

1- Planifier ses repas

Faire une liste d’épicerie et planifier les repas de la semaine aide à bien évaluer la quantité d’aliments à acheter. Vous pouvez concocter votre menu à partir des rabais des circulaires pour économiser encore plus.

2- Gérer les stocks

Placer les aliments qui seront bientôt périmés à l’avant du frigo pour penser à les manger. N’oubliez pas d’inscrire la date sur les produits rangés au congélateur. Rappelez-vous la règle : premier arrivé, premier sorti! Dans le même ordre d’idée, vérifiez ce que vous avez déjà avant d’aller au supermarché.

3- Bien conserver les aliments

Certains aliments se conservent mieux au réfrigérateur alors que d’autres se détériorent plus vite au froid. Le Thermoguide du MAPAQ est un outil très utile pour s’y retrouver.

4- Cuisiner les moches

Les aliments moins beaux peuvent être toujours bons. La banane noircie sera parfaite pour des muffins et les légumes un peu défraîchis peuvent faire une délicieuse soupe. Pour les aliments durs comme le fromage parmesan ou la patate, on peut même enlever la partie moisie (et un peu plus) et manger le reste sans problème. C’est toutefois à éviter pour les aliments mous comme la tomate.

5- Cuisiner (aussi) les restes

La carcasse du poulet et les retailles de légumes sont parfaites pour préparer un bouillon. Soyez aussi créatifs avec vos petits surplus. Un reste de dinde peut servir pour un sandwich, des pâtes ou une soupe, par exemple. Des pâtes en trop peuvent également être une base pour une salade. Même les pelures d’agrumes peuvent être utilisées pour faire du nettoyant tout usage.

6- Réduisez les portions

Mieux vaut servir de plus petites portions et en redonner, que d’en mettre trop et d’en jeter. Récupérer les restes dans les assiettes est moins appétissant et moins hygiénique.

7- Éviter le piège des dates de péremption

« Meilleur avant » ne signifie pas « mauvais après ». La plupart des aliments changent d’odeur, de goût ou d’apparence lorsqu’ils ne sont plus bons. Exception importante : les viandes, poissons et fruits de mer. Ils peuvent être carrément dangereux, même s’ils ont l’air corrects. Pour en savoir plus, consultez cet article de Protégez-Vous.

8- Faire des réserves

Votre potager vous en donne plus que vous ne pouvez en manger? Les aliments de saison sont à super prix? Plusieurs fruits et légumes peuvent être congelés (certains doivent être blanchis) et utilisés plus tard. Vous pourriez aussi les cuisiner avant de les mettre au congélateur. À moins d’opter plutôt pour la mise en conserve.

9- Partager

Vous avez une grande quantité d’un plat, mais n’avez pas envie d’en manger toute la semaine? Il y a certainement dans votre entourage une personne qui accueillera avec bonheur ce repas tout prêt.

10- Composter

Si un aliment ne peut être utilisé, pensez à le composter. Vous pourrez ainsi engraisser votre potager ou vos plates-bandes sans avoir à acheter du compost. Éviter cependant de mettre au compost certains aliments comme la viande lorsque vous le faites à la maison. Cela pourrait causer des odeurs et attirer la vermine. Si votre Ville organise une collecte, vérifiez si elle distribue une certaine quantité de compost gratuitement à ses citoyens. C’est souvent le cas.

 

Nathalie Côté

Journaliste chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté

Un commentaire