Épicerie: 14 trucs pour réduire votre facture

épicerie

Vous pourriez devoir payer 420$ de plus pour votre épicerie l’an prochain, rapportait Radio-Canada récemment. Plusieurs facteurs, dont la faiblesse du dollar canadien et l’élection de Donald Trump aux États-Unis, sont en cause. Comment économiser?

 

 

 

 

1- Planifier

Composer votre menu de la semaine à partir des rabais des circulaires des épiceries pour maximiser vos économies. Cela demande un certain temps, mais au final, ce n’est pas réellement plus long que d’aller à l’épicerie chaque soir afin de trouver de quoi improviser un souper.

2- Respecter sa liste

Si vous avez planifié correctement, votre liste d’épicerie devrait contenir tout ce dont vous avez besoin. Pour réduire la tentation des achats impulsifs, éviter d’aller au supermarché le ventre vide.

3- Couponner

Utiliser les coupons-rabais permet de réaliser de belles économies, surtout lorsqu’ils s’ajoutent à une promotion! Pour sauver du temps, profiter des politiques des plus bas prix des magasins.

4- Faire des réserves

Lorsqu’il y a une super aubaine sur un produit, achetez-en un peu plus que nécessaire. Plusieurs produits frais se congèlent très bien. Attention cependant de bien gérer votre stock pour éviter le gaspillage. Consultez les astuces pour la conservation des fruits et légumes.

5- Fréquenter les magasins économiques

Les magasins économiques proposent des surplus et des produits imparfaits (souvent du pain, des biscuits et des gâteaux) à petit prix. On les retrouve souvent à proximité des usines et des entrepôts, mais d’autres occupent de petits locaux commerciaux. Il y en a une soixantaine sur cette carte.

6- Opter pour les surgelés et les conserves

Le chou-fleur est à 8 $? Optez pour le surgelé, assurément moins cher. Les fruits et légumes en conserve sont aussi une bonne option. Et contrairement à la croyance populaire, ils sont aussi nutritifs, en hiver, du moins.

7- Miser sur les gros formats

Évidemment, le gros pot de beurre d’arachides est plus cher que le petit. Cependant, le prix par portion est généralement beaucoup plus avantageux avec les gros formats.

8- Cuisiner

Préparer soi-même ses repas et ses collations est plus économique (et souvent meilleur) que de les acheter déjà prêts. Vous pouvez d’ailleurs consulter nos recettes. Dans le même ordre d’idée, les viandes désossées, sans la peau, coupées en cubes ou en filet sont plus chères.

9- Utiliser son téléphone

Vous avez un téléphone intelligent? Plusieurs applications permettent d’obtenir des remises en argent pour les achats réalisés à l’épicerie ou d’accumuler des points pour faire baisser votre facture, éventuellement.

10- Modifier ses recettes

Vous pouvez remplacer un ingrédient par un autre moins coûteux dans vos recettes. Vous auriez notamment avantage à miser davantage sur le tofu, les légumineuses et les œufs plutôt que sur la viande.

11- Participer à un groupe d’achats

Le principe des groupes d’achats est simple : s’unir afin d’acheter des aliments à moindre coût. Les fonctionnements et la marchandise offerte varient de l’un à l’autre. Informez-vous, il y en a près d’une quarantaine sur cette carte!

12- Choisir les marques maison

Les marques maison des épiciers offrent parfois de belles surprises. Non seulement elles sont moins chères, mais elles sont parfois d’aussi bonne qualité (voire meilleure) que des marques bien connues. Consultez les étiquettes!

13- Se méfier du marketing

Les « spéciaux du gérant », les « bas prix de tous les jours », les « chutes de prix » et autres « aubaines à ne pas manquer » n’offrent pas nécessairement le meilleur prix. Consulter les circulaires et vous habituer à regarder les prix vous permettra de détecter les vraies aubaines.

14- Sauver les « moches »

Certaines épiceries proposent maintenant aux consommateurs des fruits et légumes «moches» à prix réduit. Qui saura que votre carotte avait deux pattes avant d’être transformée en potage? Finalement, des supermarchés réduisent le prix des produits dont la date de péremption approche. Si vous avez l’intention de le consommer rapidement, pourquoi payer plus cher?

Mis à jour le 19 décembre 2016.

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *