Résidences universitaires ouvertes aux touristes

Résidences de l'Université Laval

Chambre située à proximité des attraits avec téléviseur, four à micro-ondes, réfrigérateur et salle de bain privée. Internet haute vitesse et stationnement inclus. Accès à la buanderie et aux salles de jeux. Le tout pour une centaine de dollars par nuit, taxes incluses. À l’hôtel? Sur Airbnb? Non, à l’université!

Mise à jour : 10 juin 2019

 

 

Durant la saison estivale, plusieurs universités et cégeps désertés par les étudiants offrent les chambres et appartements de leurs résidences en locations aux touristes. Généralement bien situées, elles offrent souvent une qualité et des services intéressants pour le prix demandé. Parmi les avantages : la possibilité de préparer sa nourriture et faire son lavage sur place. Pratique et économique!

L’hébergement offert varie grandement d’un endroit à l’autre et parfois même au sein d’un même établissement. L’Université Laval, par exemple, offre des chambres avec salle de bain et cuisine commune, des chambres supérieures avec salle de bain privée et des studios avec cuisinettes. L’Université du Québec en Outaouais, elle, n’offre que des appartements tout équipés de trois ou quatre chambres. Pratique pour les familles!

Comme il s’agit de résidences étudiantes, le luxe n’est généralement pas comparable à celui des plus beaux hôtels. La très grande majorité d’entre elles ont néanmoins réussi à décrocher de trois à quatre étoiles.

La Citadelle, la résidence de l’Université McGill, a même obtenu cinq étoiles! Et à 130 $ par nuit, cet établissement figure certainement parmi les moins chers du centre-ville de Montréal dans cette catégorie. Mais si vous pouvez vous contenter de moins d’étoiles, les autres résidences universitaires de la métropole ont des offres encore plus abordables!

 

Résidences étudiantes

Envie d’essayer cette formule d’hébergement? Voici des résidences universitaires et collégiales accueillant des touristes durant l’été.

La Pocatière

Cégep de La Pocatière

Gaspé

Cégep de la Gaspésie et des îles

Gatineau

Université du Québec en Outaouais

Métabetchouan-Lac-à-la-Croix (Saguenay-Lac-Saint-Jean)

Séminaire Marie-Reine-du-Clergé

Montréal

Collège Brébeuf

Collège Ahuntsic (FERMÉ pour l’été 2019)

Université Concordia

Université de Montréal

Université du Québec à Montréal (UQAM)

Université McGill

Québec

Université Laval

Université du Québec

Rimouski (Bas-Saint-Laurent)

Cégep de Rimouski

Université du Québec à Rimouski

Saguenay

Cégep de Chicoutimi (FERMÉ pour l’été 2019)

Sherbrooke

Université Bishop’s

Université de Sherbrooke

Saint-Augustin-de-Desmaures (région de Québec)

Campus Notre-Dame-de-Foy

Sainte-Thérèse (Laurentides)

Collège Lionel-Groulx

Trois-Rivières 

Université du Québec à Trois-Rivières 

 

Quelques résidences universitaires hors Québec

North Bay (Ontario)

Université Nipissing

Ottawa (Ontario)

Cité collégiale

Université d’Ottawa

Saint John (Nouveau-Brunswick)

Université du Nouveau-Brunswick

Toronto (Ontario)

Université de Toronto

Collège Humber

Nathalie Côté

Nathalie Côté

Journaliste chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté

2 commentaires

  • Merci pour cette liste exhaustive! Nous avons tenté une première expérience des résidences universitaires pour fins touristiques en 2014, à l’Université d’Ottawa. La chambre n’était pas toute équipée, mais c’était en tout point comparable à une chambre d’hôtel. Avec une vue imprenable sur la ville (car située aux étages supérieurs) et surtout, à distance de marche de tout, nous n’aurions pu trouver meilleur hébergement pour notre court séjour. Vraiment une option à considérer dans les villes universitaires, et beaucoup plus agréable que les auberges de jeunesse (à mon humble avis).

    • Nathalie Côté

      Merci de partager ton expérience! Il y a quelques années, nous avons logé dans les appartements de l’UQO. Ce n’était pas le grand luxe, mais les enfants avaient de l’espace pour jouer et ils avaient chacun leur chambre. C’est franchement mieux qu’un hôtel où nous aurions été les quatre dans la même chambre avec deux lits doubles pour le même prix ou même plus cher.