Essence : 6 trucs pour économiser

économies d'essence

Le mercure n’est pas le seul à grimper en été. Le prix de l’essence a tendance à le faire aussi! Comment économiser sur l’essence?

 

 

 

 

Pourquoi le prix de l’essence augmente-t-il?

« La demande augmente pendant la période des grands déplacements, de la fin mai à la fête du Travail, alors en général les prix sont plus élevés », explique Anne-Sophie Hamel, porte-parole de CAA Québec.

Contrairement à la croyance populaire, les hausses de prix seraient toutefois loin d’être systématiques à la veille des vacances de la construction. « Nous regardons chaque année et ce n’est pas vraiment le cas », indique Mme Hamel. Le prix de l’essence avait même baissé à cette période l’an dernier!

Difficile de dire si les vacanciers pourront bénéficier du même coup de chance cet été. Plusieurs doivent l’espérer, puisque 71 % d’entre eux ont l’intention d’utiliser leur voiture pour se rendre dans la destination de leur choix, selon un sondage publié ce matin par CAA Québec. C’est 3 % de plus qu’en 2015!

« Actuellement, il semble y avoir un petit ralentissement dans la production de pétrole, constate Mme Hamel. Depuis deux semaines, le prix du baril est autour de 49 $ US. C’est le prix le plus élevé depuis le début de l’année 2016. Il était alors à 36 $ US. » Cela risque de se refléter à la pompe. Par contre, à cause de la volatilité des prix, il est très difficile de dire si cette tendance va se maintenir.

Six astuces pour économiser de l’essence

Quoi qu’il en soit, voici quelques astuces qui peuvent vous aider à préserver votre portefeuille sur la route des vacances :

Vérifiez les prix avant de partir sur des sites comme Info essence, de CAA. « Sur le trajet Québec-Montréal, par exemple, les prix sont souvent beaucoup plus compétitifs à Drummondville, souligne Mme Hamel. On peut attendre de faire le plein là-bas, si on le peut, pour bénéficier d’une économie intéressante. »

Ayez un véhicule en bon état. « Une voiture qui n’est pas au point peut faire augmenter la consommation d’essence de 25 % », note Mme Hamel. Vérifiez aussi la pression des pneus!

Réduisez votre vitesse. « En roulant à 90 km/h au lieu de 110 km/h, on diminue sa consommation d’essence de 20 %, indique Mme Hamel. Pour un trajet aller-retour entre Montréal et Chicoutimi, on peut ainsi économiser une vingtaine de dollars. » Évidemment, la différence sur votre facture pourrait être beaucoup plus grande si vous roulez en minifourgonnette ou en motorisé.

Limitez la climatisation, elle peut faire grimper votre consommation de 20 % en conduite urbaine.

Enlevez le porte-bagages et le support à vélo si vous n’en avez pas besoin. Même chose pour les objets inutiles. Ils rendent votre véhicule plus énergivore.

Choisissez une destination moins éloignée. Cela permet aussi de consommer moins d’essence, naturellement.

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Journaliste chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

2 commentaires

  • Denis Perron

    Je préfère payer l’équivalent de 15 cents le litre. Réveillez-vous et roulez en voiture électrique 🙂 Vous me faites rire avec le prix de l’essence.

    • Nathalie Côté

      Effectivement, rouler électrique est une excellente solution pour beaucoup de gens. Mais il faut tout de même admettre que cela ne convient pas à tous.

Laisser un commentaire