REER : pourquoi vous ne devriez (peut-être) pas y investir

Économies et cie

Le régime enregistré épargne-retraite (REER) est un programme avantageux. Il permet de déduire vos cotisations et d’économiser de l’impôt. Par contre, pour les jeunes et les travailleurs à faible revenu, ce n’est parfois pas la solution idéale. Voici pourquoi!

 

 

 

 

 

Les jeunes et le REER

Commencer à épargner tôt est très payant en raison des intérêts composés. Au fil du temps, vous accumulerez des intérêts sur les intérêts, autrement dit. Pourquoi ne pas le faire dans un REER? Parce que les jeunes paient souvent moins d’impôt. Leur taux d’imposition est bas, tout comme leur salaire. Ceux-ci risquent toutefois d’augmenter au fil des ans. L’économie d’impôt est donc moins importante qu’elle pourrait l’être plus tard.

Bien sûr, vous pourriez reporter la déduction des cotisations au REER au moment où votre salaire sera plus élevé. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise idée.

Investir dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) pourrait toutefois être encore plus avantageux. L’argent placé dans le CELI n’est pas déductible du revenu comme le REER. Par contre, il croît à l’abri de l’impôt. Cela signifie que les rendements ne sont pas imposables. Lorsque vous aurez un salaire plus élevé, vous pourrez simplement transférer le tout dans un REER. Vous déduirez ainsi de votre capital… mais aussi les rendements accumulés dans les dernières années! Votre économie d’impôt sera alors encore plus importante.

Si vous le souhaitez, vous pourrez ensuite retirer les fonds du REER dans le cadre du régime d’accession à la propriété (RAP) pour acheter une maison. Certaines règles s’appliquent toutefois « Si vous participez au RAP, certaines règles limitent la déduction de vos cotisations que vous avez versées à vos REER au cours de la période de 89 jours avant le retrait de fonds dans le cadre du RAP. Selon ces règles, vous ne pourrez peut-être pas déduire pour aucune année la totalité ou une partie de vos cotisations versées durant cette période », précise notamment l’Agence du revenu du Canada. Un détail important!

Les travailleurs à faible revenu et le REER

Les travailleurs à faible revenu paient peu d’impôt. Les économies d’impôt qu’ils pourraient retirer en investissant dans un REER sont donc peu élevées.

Mieux que rien? Pas vraiment. L’argent accumulé dans un REER s’ajoute à votre revenu imposable au moment du retrait. Or, vous pourriez alors vous faire couper votre supplément de revenu garanti (SRG). Pas très avantageux! Actuellement, pour recevoir le SRG, votre revenu doit être inférieur à 17 376 $ par an pour une personne seule. Il doit être de 22 944 $ pour un couple.

L’idéal serait donc d’investir dans un CELI. Les retraits ne s’ajoutent pas au revenu et ne sont pas imposables. Vous pourrez donc utiliser votre argent comme bon vous semble sans craindre de voir disparaître le SRG.

Mais attention. Dans le cas des familles à faible revenu, cotiser à un REER pourrait vous permettre d’accéder à des allocations plus généreuses pour vos enfants. C’est un élément à prendre en considération.

Exclamation jaune 3

 

Attention! La situation de chaque personne est différente. N’hésitez pas discuter en détail de la vôtre avec un professionnel pour obtenir des conseils personnalisés.

Nathalie Côté

Nathalie Côté

Journaliste chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté

4 commentaires

  • EN effet, bon point de considérer le TEMI ou impot au noir… Le charmant gouvernement taxe à hauteur de 80% une augmentation de salaire de 1000 $ a un couple ayant 3 enfants et fréquentant une garderie subventionnée

  • Et cela pour un revenu familial de seulement 38,000 $ et cela vaut pour les 10,000 $ dollars suivants! Et tout cela hypocritement, en hausant la contribution aux frais de garde, en reduisant les pretations pour enfants, le credit solidarité etc.
    BREF un Quebec qui « prends soin » de ses enfants!!

  • Alculetto

    @Michel Madore,

    Faites-en pas d’enfants si vous n’en avez pas les moyens. Comme moi et des amis que j’ai…on attend un meilleur timing…C’est pas à vos voisins de payer pour les frais que vous engendrez avez vos projets de vie personnels.

    • Nathalie Côté

      Bonjour,

      Le point de M. Madore, c’est que les familles dans certaines tranches de revenus sont très pénalisées (impôt, perte d’allocation, etc.) pour chaque dollar supplémentaire gagné. Le REER est donc une façon intéressante d’économiser et, du même coup, d’éviter d’être aussi pénalisé. Ce n’est pas une question d’avoir les moyens ou non, c’est simplement une stratégie d’optimisation fiscale 😉