Surconsommation et enfants vont-ils de pair?

surconsommation enfants jouets

Les enfants de nos jours ont de plus en plus de liberté par rapport aux achats de leurs parents. Les listes de cadeaux et les choix imposés font maintenant partie du rituel de consommation. Certains y voient une méthode pour responsabiliser les enfants tandis que d’autres pensent que cette habitude favorise la surconsommation.

 

 

 

 

Dans l’article Down With Birthday Gift Lists, l’auteure et mère de trois enfants Rachel Pieh Jones livre un témoignage très intéressant sur l’inutilité, voire l’impact négatif, des listes de cadeaux. Rachel Pieh Jones habite à Djibouti, en Afrique, avec sa famille. En tant qu’étrangère, elle mentionne apprécier tous les cadeaux que les invités locaux lui apportent. Elle se réjouit en fait plus de la présence des invités à la fête d’un de ses enfants que celle des présents.

APPRENDRE AUX ENFANTS LA VALEUR DES CADEAUX

L’auteure explique aussi que souvent les objets convoités coûtent très cher, particulièrement à Djibouti, et qu’il n’est pas nécessaire de dépenser des sommes astronomiques pour une fête d’enfants. Selon elle, les enfants ne peuvent pas obtenir tout ce qu’ils désirent. Ils doivent apprendre à percevoir les listes de cadeaux comme des suggestions et non, des acquis.

Certains parents trouvent que les idées de présents permettent d’épargner du temps et d’offrir quelque chose qui est réellement désiré. Rachel Pieh Jones préfère toutefois que ses enfants utilisent leur imagination et leur créativité pour offrir un cadeau personnalisé selon leur vision de leur ami. Si ses enfants veulent faire preuve de sincérité lorsqu’ils donnent un cadeau, ils doivent y avoir pensé au préalable, sans se fier instinctivement à une liste.

Rachel Pieh Jones n’est pas la seule mère et intervenante du milieu familial qui critique cette façon de faire. Dans l’article Arrêtez de combler tous leurs désirs!, la scénariste, l’orthopédagogue et mère de famille France Paradis rappelle que de satisfaire trop rapidement les enfants discrédite toutes les notions d’attente et de désir. Pour elle, la satisfaction et la joie proviennent des moments d’espérance.

FREINER LA SURCONSOMMATION

Bianca Longpré, dans l’article Parents, calmez-vous, s’en prend aussi intensément à la surconsommation lors des fêtes d’enfants et à la consommation excessive de façon plus généralisée. Selon elle, il n’est pas nécessaire de dépenser des fortunes à l’occasion de moments spéciaux ou même à la naissance d’un enfant.

Jen Gale, mère de famille, a pour sa part décidé d’arrêter d’acheter que du neuf. Depuis quelques années, elle a choisi à l’occasion des Fêtes d’offrir à ses enfants des cadeaux faits maison ou des objets de seconde main pour contrer le consumérisme.

L’éditrice de Maman a un plan, Marianne Prairie, a voulu elle aussi réduire sa consommation. Elle s’est lancé le défi de ne rien acheter durant six mois. Dans son texte intitulé Défi 6 mois sans achat : le mois où je l’ai échappé, elle décrit comment elle a fini par succomber après quatre mois. Sa fille se promenait avec des bottes trouées lors d’une journée de pluie et elle avait évidemment les pieds complètement mouillés, ce qui l’a poussé à acheter de nouvelles bottes. Si Marianne Prairie a donc réalisé toutes les difficultés reliées à ce défi, elle a eu une pensée particulière pour les familles pauvres qui ne peuvent pas se permettre d’acheter quoi que ce soit durant de longues périodes de temps.

Texte tiré de Planète F.

Planète F
Suivez-moi

Planète F

Un magazine différent, mais pas seulement pour les parents, Planète F souhaite aborder les sujets controversés, stimuler la réflexion et offrir des débats sur des enjeux de société qui touchent la famille. Planète F est un magazine web indépendant sur abonnement dont le contenu est fait par des journalistes professionnels. L’indépendance journalistique, la rigueur et l’éthique sont au coeur de la mission de ce média du 21e siècle !
Planète F
Suivez-moi

Les derniers articles par Planète F (tout voir)