Téléphone, télévision, musique : comment faire baisser la facture?

livre-mckenna-telephone

Chronique — Vos forfaits de télévision, cellulaire et téléphone vous coûtent une petite fortune? Rien d’étonnant puisque le Canada compte parmi les pays où les télécommunications grand public sont les plus chères au monde! Si vous rêvez de couper votre facture sans vous débrancher pour autant, vous trouverez des astuces utiles dans le livre du journaliste Alain McKenna, Mon téléphone me coûte (vraiment) trop cher.

 

 

Pour le téléphone résidentiel, par exemple, il propose des accessoires comme le Magic Jack et le NetTalk ainsi que des services comme Skype et Google Voice. Économies potentielles : jusqu’à 300 $ la première année pour le téléphone seulement!

Il propose aussi différentes solutions pour d’autres services. Ainsi, du côté de la télévision, il explique notamment comment contourner le géoblocage avec des réseaux privés virtuels (mieux connus sous leur acronyme anglophone VPN) et propose différentes plateformes où dénicher des films comme Netflix, Mubi, Popcornflix, ainsi que des émissions de sport comme NHL.TV et MLB.TV. Pour réduire votre forfait de téléphone cellulaire, il propose des applications comme Facetime, Facebook Messenger, Fring et Skype. Et l’utilisation du WiFi gratuit, lorsque disponible, évidemment!

Pour ceux qui s’interrogent : oui, les options proposées sont légales!

Pas si simple?

« La seule raison qui pousse la majorité d’entre nous à payer trop cher pour un service téléphonique résidentiel, c’est la méconnaissance de la technologie », écrit notamment l’auteur. Avec raison, bien sûr!

Or, malgré ses efforts marqués de vulgarisation, certaines des solutions proposées dans le livre peuvent demeurer complexes pour le néophyte. Qu’on le veuille ou non, on n’échappe pas à un certain jargon technique et le livre n’est pas un mode d’emploi détaillé, il résume les solutions disponibles. Une partie du public hésitera certainement à se tourner vers des appareils et de services à installer et configurer soi-même.

Par contre, si vous êtes un peu débrouillard avec la technologie (ou si quelqu’un l’est dans votre entourage), vous pourriez économiser des sommes considérables. L’auteur avance que l’économie pourrait s’élever jusqu’à 2000 $ par an. Un chiffre impressionnant, mais tout dépend de votre utilisation actuelle et du coût des solutions de remplacement que vous choisirez. Vos économies pourraient être plus faibles. Mais reste qu’une économie, même plus petite, est une économie.

Déception : l’absence d’informations concernant les fournisseurs d’accès à Internet. La majorité des solutions proposées nécessitent Internet, mais le livre ne comporte pas de chapitre pour vous aider à faire le bon choix et à économiser. Dommage. Pour compléter, vous pourriez cependant consulter ce dossier de Protégez-Vous publié l’an dernier.

Alors, êtes-vous prêts à changer?

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Journaliste chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

8 commentaires

  • bonjour
    est-ce vrai que si je profite de forfait promotion de téléphonie (publicité qu’on recoit par la poste comme par exemple vidéotron ) une fois la promotion terminé ai-je le droit de profiter dun autre promotion aussitot
    merci

    • Nathalie Côté

      Bonjour,
      Par expérience, je vous dirais que c’est loin d’être automatique, il faut négocier. Par contre, ça vaut la peine de les appeler pour le faire. Vous auriez aussi avantage à magasiner chez le concurrent pour comparer et à changer de fournisseur si nécessaire. Vous pourriez économiser gros. Bonne chance dans vos négociations!

  • Pour ma part je me méfie des gros fournisseurs internet.

    Lorsque je faisais affaire avec un des deux gros noms, malgré un forfait négocié au téléphone, chaque mois je devais appeller, passer des dizaines de minutes au téléphone à chaque fois, parce que ma facture était augmentée sans raison (de plusieurs dizaines de dollars), et ne correspondait pas au forfait promis.

    Et leur forfaits sont toujours temporaires, remplis de petits caractères, et de clauses presque cachées.

    J’ai finalement jeté l’éponge, et je fait affaire avec un fournisseur de plus petite taille. TekSavvy dans mon cas. Je ne dis pas que c’est la meilleure option, j’ai vu passer des prix plus bas ailleurs depuis. Mais comparé aux gros noms, je paie un prix moindre. Et aucun problème de facturation depuis, personne qui ne me harcèle au téléphone pour changer mon forfait, et j’ai eu un très bon service pour les rares fois où j’ai eu à les appeller.

    Je ne reviendrais pas en arrière…

  • Nathalie

    J’aimerais savoir comment laisser tomber mon forfait télé et savoir ce qui est possible de faire en utilisant internet fil HDMI et télé.. Merci!

    • Nathalie Côté

      Bonjour,
      Vous trouverez quelques exemples dans le livre et notre chroniqueur écrira aussi à ce sujet dans les prochaines semaines. À suivre!

  • Richard Germain

    La facture de Videotron est d’une complexité extraordinaire. Réellement, Videotron rit du monde.
    Il y a des retraits, des ajouts et des ajouts de retraits moins les retraits selon les services et plus le additions moins les rabais qui eux ont aussi des rabais. Le gouvernement devrait légiférer sur ce genre de facture qui rit du monde ordinaire. Sur 100 personnes abonnées à Videotron, je serais surpris de voir s’il y a plus de 5 personnes qui comprennent bien leur facture. Videotron (Péladeau), tu ris de nous autres. Il faut un recours collectif pour changer la situation. Québecois abonnés à Vidéotron, réveillez-vous : on rit de moi et de vous. Péladeau, je veux te dire que tu me fais…suer royalement. Heureusement, ça ne restera pas lettre morte. Je vais continuer mon combat… A+

Laisser un commentaire