Les gérants d’estrade

commentaires

Chronique – Les gérants d’estrade ne sévissent pas qu’au hockey. À l’inverse des voisins gonflables qui veulent imiter les autres, ceux-ci estiment que les autres devraient faire comme eux. Et ce n’est pas nécessairement une bonne idée…

 

 

 

 

 

Le plus souvent, vous rencontrez le gérant d’estrade dans un party de famille ou dans un groupe Facebook. Son investissement est mieux investi que le vôtre. Son minimalisme est plus minimaliste que le vôtre. Son budget est mieux budgété que le vôtre. Ou alors sa simplicité volontaire est plus simple (ou volontaire?) que la vôtre. Du moins, c’est ce qu’il croit et ne se gêne pas pour affirmer que vous devriez faire les choses différemment. Comme lui, autrement dit.

Remarquez que je n’ai rien contre les discussions sur l’argent et la consommation, bien au contraire! Je dirais même qu’on en parle trop peu, cela demeure un sujet tabou. Se questionner, échanger des idées et même débattre, je n’ai aucun problème avec ça. Par contre, personne ne détient LA vérité.

Non, vous n’avez pas à repeindre tout en blanc si vous êtes minimaliste. Non, vous n’êtes pas obligés de prendre des REER parce que c’est « la saison » (dans certains cas, ce n’est même pas la meilleure solution). Non, vous n’êtes pas tenu de rembourser vos dettes en trois ans. Non, vous n’êtes pas contraints d’utiliser du « papier hygiénique lavable ». Non, tout cela ne fait pas de vous une mauvaise personne.

Solutions sur mesure

En matière de finances personnelles et de consommation, aucune « règle » ne convient à tous. Tout dépend de votre situation : votre revenu, vos valeurs, votre éducation, votre expérience, vos responsabilités, vos objectifs, votre cheminement, etc.

Prenez mon propre exemple. Je reconnais qu’investir en immobilier peut être intéressant pour plusieurs personnes. J’ai même envisagé sérieusement la question. Sauf que ça fait deux ans et demi que je suis déménagée et je n’ai toujours pas fini de repeindre ma maison. Entre autres. Croyez-vous vraiment que ce soit une bonne idée, pour moi, d’acheter (et d’entretenir!) un second bâtiment? Juste d’y penser, je suis découragée. Non, ce n’est pas pour moi.

Vous trouverez même sur Économies et cie des astuces que je n’applique pas. Cordonnière mal chaussée? Je ne crois pas. Je suis simplement heureuse de partager une solution qui m’apparaît intéressante, même si elle ne me convient pas personnellement. D’ailleurs, vous pouvez passer tout droit si une idée ne vous intéresse pas. Peut-être qu’elle vous ira plus tard et peut-être pas. C’est correct.

Ce n’est pas une religion

Aborder les questions de consommation et de finances personnelles comme une religion est une erreur à mon avis. Suivre une série de commandements ne vous mènera pas au paradis.

Chacun doit tenir compte de sa réalité, tant dans ses objectifs que dans les moyens d’y parvenir. Le contraire ne peut que conduire à l’échec. On ne mesure pas son succès en se comparant aux autres, mais bien en regardant le chemin parcouru. Après tout, vous faites vos choix pour vous-mêmes, pas pour les autres. Surtout pas pour les gérants d’estrade.

Nathalie Côté

Journaliste chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté

10 commentaires

  • J’ai écrit une satire l’année dernière qui rejoint un peu ce texte. Quand trop, c’est comme pas assez 🙂
    http://purelainemagazine.ca/2016/06/02/cestdelafauteamarilou/

  • «Ou alors sa simplicité volontaire est plus simple (ou volontaire?) que la vôtre.» Tellement!!!

    De mon côté, j’essaie d’inspirer les gens et de leur montrer que c’est possible, le plus souvent dans un contexte qui s’y prête. Je fais attention à des choses chez moi et je ne peux pas exiger la même chose lorsque je suis ailleurs. Je peux l’exprimer avec respect, sans porter de jugement, si je sens que la personne a une certaine ouverture. MA vérité n’est pas LA vérité, mais des fois, le dire avec respect, ça amène les gens à faire un mini-changement. Et MA vérité peut évoluer avec le temps, parfois grâce à ces respectueuses conversations 😉

  • Jean-François Fortin

    Un des plus importants problèmes auxquels on doit faire face est la prolifération du pouvoir « citoyen » et de son incapacité à comprendre que la valeur d’une opinion n’est pas équivalente à des faits vérifiables ou à des analyses plus complexes. Ce n’est pas parce que le gros bon sens commande quelque chose qu’il faut immédiatement en tirer une conclusion. Ce genre de raisonnement a toujours existé, mais les médias sociaux lui ont donné de l’oxygène. Mentir (ou affirmer des demi-vérités) n’est plus un problème pour une partie non négligeable de la population.

    • Nathalie Côté

      En effet, il est bon de rappeler qu’il est préférable de consulter un professionnel, au besoin, plutôt qu’un gérant d’estrade pour obtenir de l’information fiable et une analyse complète de sa situation.

  • Elisabeth Circe Cote

    MERCI. MERCI. MERCI.

  • J’adore ces réflexions! Merci!