Les coopératives de propriétaires : pour faciliter l’accès à la propriété

Ces dernières années, de nouvelles formes de propriétés immobilières ont vu le jour. Inspirées par des projets en Europe et aux États-Unis, ces alternatives offrent un mariage unique entre les coopératives d’habitation et la copropriété. Leur objectif : favoriser l’accession à la propriété en offrant un environnement où l’entraide et la communauté sont au cœur du milieu de vie.

 

 

 

En 2016, la Confédération québécoise des coopératives d’habitation (CQCH) lançait une première coopérative de propriétaires dans la région de l’Estrie. Depuis, d’autres projets de coopératives de propriétaires s’en sont inspirés. Parmi ceux-ci : la construction d’un quartier de mini-maisons à Sherbrooke et celui de la transformation du presbytère de l’Église St-Roch à Québec.

Qu’est-ce qu’une coopérative d’habitation de propriétaires?

Dans une coopérative d’habitation de propriétaires, une fondation ou une coopérative achète un terrain et bâtit un édifice ou réaménage un immeuble déjà existant. Les membres de cette coopérative partagent les droits du terrain et de l’immeuble. Chacun est propriétaire de son unité d’habitation.

L’objectif de ces coops est de favoriser l’accès à la propriété de certaines clientèles en offrant des habitations à coût réduit. Les familles à revenu moyen ou les personnes âgées ont ainsi accès à une propriété dont le prix d’achat est généralement de 20 à 30 % moins élevé que la valeur du marché.

Pour offrir ces conditions financières avantageuses, certaines règles particulières s’appliquent. Par exemple, contrairement aux copropriétés traditionnelles, le coût de revente est fixé par la coopérative. Il est basé sur l’augmentation du coût de la vie plutôt que sur la valeur du marché. De plus, l’implication bénévole des résidents permet d’économiser sur les frais de fonctionnement. L’entraide ainsi que le partage des ressources et des compétences sont au cœur de la gestion de ces milieux de vie.

Quels sont les avantages d’une coopérative de propriétaires ?

Les coopératives de propriétaires offrent à leurs membres de nombreux avantages :

  • L’accession à la propriété pour une clientèle qui ne peut se permettre l’achat d’une propriété individuelle.
  • L’accumulation d’un capital grâce au remboursement de l’hypothèque.
  • L’achat d’un logement de 20 à 30 % moins cher que la valeur marchande.
  • L’implication active dans la gestion de la propriété.
  • La participation à un milieu de vie communautaire où tous les membres se connaissent et partagent une partie de leurs ressources.

Quels sont les désavantages des coopératives de propriétaires ?

Les coopératives de propriétaires présentent toutefois certaines contraintes. Par exemple :

  • La coop détermine le prix de vente de l’unité, plafonnant ainsi le rendement au moment de la revente.
  • Un propriétaire ne recueille pas autant de profits que sur le marché libre.
  • Un comité de sélection intervient dans le choix d’un nouveau propriétaire.
  • L’obligation de s’impliquer dans la gestion et l’entretien de la coopérative.
  • Certaines règles de vie particulière aux copropriétés peuvent être contraignantes (réglementation sur les décorations extérieures par exemple).
  • L’esprit communautaire peut être dérangeant pour les personnes plus individualistes.

Vous rêvez d’être propriétaire, mais le prix est un obstacle pour vous ? Vous aimeriez faire partie d’une communauté où l’entraide est cœur des interactions quotidiennes ? Les coopératives d’habitation de propriétaires pourraient être pour vous !

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Auteure chez Paroles d'adulte
Diplômée en sciences de la consommation de l'Université Laval, Lyne Desruisseaux a été consultante budgétaire pendant 10 ans, avant de devenir maman à la maison. Maintenant que ses filles sont plus grandes, elle renoue avec sa passion: les finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *