Dinde : quelques trucs pour l’apprivoiser

Oh, la dinde! Ce gourmet volatil associé au temps des Fêtes intimide plusieurs cuisiniers du dimanche. Il est gros, lourd, arrive complètement gelé avec son sac d’abats pris à l’intérieur. De plus, bien des gens se plaignent souvent de la texture sèche de sa chair. Sauf que son prix de 2,12 $ le kilo (0,99 $/livre) en spécial en fait l’une des pièces de viande les plus abordables du marché.

Voici donc quelques conseils vous réconcilier avec la dinde ou pour l’apprivoiser… et pas juste à Noël!

 

 

Finie la dinde sèche

Une dinde sèche a cuit dans un milieu trop sec. En faisant cuire la dinde dans une rôtissoire en dôme, avec les fesses dans l’eau (agrémenté d’un oignon, d’épices et de sel) et le couvercle bien fermé, vous aurez une dinde tendre, juteuse et moelleuse à servir. Dans certains cas, elle peut même être cuite congelée (s’il n’y a pas les abats à l’intérieur).

Si vous utilisez un thermomètre, les éleveurs de volailles du Québec recommandent de cuire le dindon entier jusqu’à ce que la température interne de la poitrine atteigne 77 °C (170 °F) et celle des cuisses, 82 °C (180 °F). Si vous faites rôtir un dindon farci, la farce placée dans la cavité de l’oiseau doit atteindre une température interne d’au moins 74 °C (165 °F).

Il suffit d’enlever le couvercle durant la dernière heure de cuisson pour dorer la dinde.

 

Astuce! Conservez le délicieux bouillon qui se retrouve au fond pour la congélation ou d’autres recettes.

Désosser la dinde facilement

Si vous essayez de désosser votre dindon une fois froid, vous aurez de la difficulté. Cela engendrera beaucoup de pertes et vous aurez probablement les mains gelées.

Il est donc de loin préférable de laisser refroidir la volaille jusqu’à une température confortable pour les mains et de la désosser rapidement. Laissez la refroidir complètement avant de la ranger dans des contenants pour le congélateur pour éviter les cristaux de glace que la vapeur formerait.

Profitez des os et de la peau

L’hiver, c’est le temps de la soupe, et qui dit soupe, dit bouillon! En gardant les os et la peau de votre dinde et en les déposant dans un grand chaudron d’eau avec des aromates, vous pourrez vous faire un excellent bouillon maison, plein de minéraux et de collagène. Vous pourriez également le faire au four, directement dans la rôtissoire. C’est santé et économique!

Conserver la viande de dinde

Le blanc avec le blanc et le brun avec le brun. Si vous faites tout de suite des petites portions avec la viande, vous n’aurez pas un gros bloc de viande à travailler quand viendra le temps de faire des recettes.

Petit truc pour éviter de brûler la viande au congélo : déposez la portion de viande dans son contenant et recouvrez-la de bouillon. Assurez-vous qu’il n’y a pas de bulles d’air et voilà! Le bouillon enlève l’air proche du produit. De cette façon, il se gardera plus longtemps!

De la dinde à toutes les sauces

Si une recette demande du poulet cuit, la dinde peut s’y substituer sans problème. Prenez le temps de découvrir de nouvelles façons d’apprêter les restes de dindes, il existe mille et une recettes!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Sara-Jane Breault
Suivez-moi
Les derniers articles par Sara-Jane Breault (tout voir)