Raccompagnement : rentrer chez soi en sécurité… et à bon prix!

party raccompagnement

Depuis des années, les bénévoles d’Opération Nez rouge offrent un service de raccompagnement gratuit durant la période des Fêtes. Pour les soirs où ce service n’est pas offert ou si vous préférez rentrer par un autre moyen, il y a des alternatives. Voici un petit tour d’horizon pour vous aider à faire votre choix.

 

 

 

 

Entreprises de raccompagnement

Certaines entreprises se sont inspirées d’Opération Nez rouge pour offrir des services de raccompagnement à l’année. C’est notamment le cas de Tolérance Zéro, Raccompagnement Point Zéro 8, Party Sécure, Raccompagnement 4 saisons, Alco Séquence, Point limite, etc. Chacune a son propre mode de fonctionnement. Un abonnement variant de 20 $ par an à 240 $ à vie est généralement nécessaire, plus le prix du transport. Habituellement, il est aussi possible de transporter des passagers. Les arrêts multiples engendrent cependant des frais supplémentaires lorsqu’ils sont autorisés. Mieux vaut s’informer de tous les détails avant d’avoir besoin du service.

Avantage : Un chauffeur rapporte votre voiture.

Désavantage : Un abonnement est habituellement nécessaire et la tarification est souvent peu claire sur les sites Internet.

CAA Québec

C’est un service méconnu, mais les membres de CAA-Québec peuvent être raccompagnés gratuitement. À condition de ne pas avoir épuisé les quatre interventions d’assistance routière annuelles auxquelles ils ont droit. La voiture est remorquée et vous montez à l’intérieur de la remorque. L’adhésion à CAA-Québec est de 89 $ par an.

Avantage : Gratuit (au-delà de 25 kilomètres, il y a des frais pour chaque kilomètre supplémentaire).

Désavantage : Seul le membre détenteur de la carte peut monter dans la remorque. Les autres passagers, s’il y a lieu, devront trouver un autre moyen pour rentrer.

Transport en commun

Le transport en commun coûte quelques dollars à peine et permet de vous déplacer en toute sécurité. À ce prix-là, autant l’utiliser pour l’aller et le retour! Évidemment, le prix et le service offert varient beaucoup d’un endroit à l’autre. Pensez aussi à bien vérifier les horaires et les circuits, ceux-ci sont parfois modifiés lors des congés.

Avantage : Coût peu élevé.

Désavantage : Le service est souvent indisponible ou mal adapté aux besoins des fêtards, particulièrement hors des grands centres.

Taxi

Le bon vieux taxi peut être une alternative intéressante pour rentrer chez soi en sécurité. Le tarif varie évidemment en fonction de la distance et du temps d’attente. Il est toutefois régi par la loi. Ainsi, le prix au départ est de 3,45 $. Ensuite, il faut ajouter 1,70 $ par kilomètre parcouru (avec le client à bord) puis 0,63 $ par minute d’attente. Lorsque le taxi roule à moins de 22 km/h, le prix par minute s’applique.

Avantage : service fiable.

Désavantage : Il faut retourner chercher sa voiture le lendemain, à moins d’avoir pris le taxi à l’aller.

Uber

Cette entreprise bien connue permet de commander un transport via son application. Celle-ci permet notamment d’obtenir une estimation des frais. Attention! « Les prix des courses peuvent varier en raison du trafic, de la météo et d’autres facteurs », précise l’entreprise sur son site Internet. Mieux vaut lire les indications en détail au moment de commander son transport. Des fêtards l’ont appris à leurs dépens par le passé.

Avantage : Application facile d’utilisation.

Désavantage : Tarification variable. De plus, il faut retourner chercher sa voiture le lendemain, à moins d’avoir utilisé Uber à l’aller.

D’autres solutions peu coûteuses

Évidemment, il est aussi possible de prévoir un chauffeur désigné avant le début de la soirée pour rentrer chez soi en sécurité à la fin de la fête. Ou de trimballer votre matelas de camping pour dormir sur place lorsque c’est possible!

Peu importe la solution choisie, cela vous coûtera assurément moins cher que si vous vous faites prendre à conduire en état d’ébriété ou si vous faites un accident!

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *