Être le plus riche du cimetière

cimetière

Chronique — Il est inutile d’être le plus riche du cimetière. Voilà l’une des critiques que j’ai le plus souvent entendues concernant l’indépendance financière. Pourquoi passer sa vie active à travailler pour accumuler une grosse somme d’argent pour ensuite mourir avec un million en banque? Je vous explique ma vision des choses.

 

 

 

 

Les enfants

Si vous avez des enfants (ou des petits-enfants à ce moment-là), vous ne mourrez pas avec un million. Vous léguerez un cadeau. Léguer un million à deux ou trois personnes, c’est offrir le cadeau de la liberté financière, ou du moins, une bonne part de liberté. Vos héritiers auront l’option de finir l’école, de faire un métier qui le passionne vraiment et d’être un jeune retraité plus tôt que prévu!

Évidemment, je ne vous dis pas que leur bonheur est plus important que le vôtre. Mais est-ce vraiment une si mauvaise idée que d’offrir un dernier coup de pouce à votre famille quand vous partirez?

Pour ne jamais manquer d’argent

Grâce aux avancées médicales, nous vivons plus longtemps. Je préfère travailler quelques années de plus et être certaine que je ne manquerai pas d’argent à l’âge de 90 ans, plutôt que de prendre le risque.

Mais nous sommes au Québec, me direz-vous. Si je manque d’argent, le gouvernement me soutiendra. C’est ce qu’il fait en ce moment après tout! Mais soyons honnêtes, qui dit que notre système sera semblable dans 70 ans? Des coupes draconiennes dans notre système de santé pourraient avoir un énorme impact sur nous à 90 ans. Mieux vaut prévenir que guérir, hein?

Charité

Si vous n’avez pas de famille, ou que vous souhaitez contribuer à faire du bien dans le monde, vous pouvez léguer votre argent à un organisme de charité.

L’idée n’est pas nouvelle. Certains millionnaires décident de ne rien léguer à leurs enfants et de tout donner à un organisme de bienfaisance à leur mort. Le Giving Pledge attire plusieurs des hommes et femmes les plus riches du monde.

Penser à sa retraite

Le sujet semble triste, mais il est important d’y réfléchir. Le gouvernement suggère aux nouveaux travailleurs de penser dès maintenant à leur retraite, avec raison! Qui a envie de devoir retourner sur le marché du travail à 75 ans par obligation? Pas moi. Planifier son avenir ne veut pas dire arrêter de vivre dans le présent. Après tout, vous risquez de le regretter assez rapidement. Voilà une autre bonne raison d’accumuler de l’argent, quitte à en avoir encore au moment de sa mort!

Suivez-moi

Petite retraitée

Blogueuse chez Petite retraitée
La Petite retraitée est en quête d'indépendance financière. Sur un ton humoristique et honnête, la jeune femme vous raconte ses hauts, ses bas ainsi que ses trucs pour rester motivée et continuer d'économiser. Son objectif : la retraite à 35 ans. Elle rédige dans l’anonymat pour éviter d’alarmer son patron et ses clients avec son projet.
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *