Vélo : des ateliers de réparation libre-service

atelier de réparation de vélo libre-service BQAM

Votre vélo a besoin d’une réparation ou d’une mise au point? Vous pourriez le faire vous-même dans un atelier de réparation libre-service.

 

 

 

 

Un service pour tous

Que vous vous y connaissiez beaucoup ou pas du tout en mécanique du vélo, vous êtes les bienvenus. Ces ateliers de réparation libre-service vous rendent autonomes dans la réparation de votre vélo. Vous avez tous les outils nécessaires à votre disposition et des bénévoles peuvent vous guider dans vos travaux.

Comment ça fonctionne?

Dépendamment des ateliers, vous pouvez réserver votre plage horaire ou vous présenter avec votre vélo pendant les heures d’ouverture. Pour bien des ateliers, c’est premier arrivé, premier servi et les places sont limitées. En effet, les ateliers de réparation libre-service peuvent accueillir en moyenne moins de dix vélos à la fois. Il est donc conseillé d’arriver au moins 15 minutes avant l’heure d’ouverture.

Si vous avez besoin d’aide, des bénévoles sont souvent sur place. Sinon, vous n’avez qu’à réserver leurs services. Leurs conseils sont gratuits ou coûtent quelques dollars seulement.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la mécanique du vélo, vous pouvez suivre des formations dans différents ateliers. Certaines formations sont payantes, d’autres sont à contribution volontaire.

Combien ça coûte?

Certains ateliers exigent des frais de 10 $ à 25 $ par année pour être membre. Vous aurez accès à la salle et au matériel. Si vous ne voulez pas devenir membre, d’autres ateliers permettent de payer à l’utilisation. D’autres encore n’exigent pas d’abonnement, la contribution est laissée à la discrétion de l’usager. Mais si vous choisissez de devenir membre, vous aurez droit à quelques avantages.

« Chez BQAM, les membres ont notamment accès au catalogue des pièces, en plus de celles vendues sur place », indique Julien Gagnon-Ouellette, bénévole. Ils ont également la possibilité de voter aux assemblées générales. À l’atelier La Voix Libre, les membres peuvent entreposer leur vélo dans le cas d’une réparation de plusieurs jours, précise le bénévole Michel Metellus.

Les ateliers vous permettent d’acheter des pièces neuves ou usagées pour réparer votre vélo à des prix abordables. Par exemple, cela pourrait vous coûter de 2 $ à 20 $ pour un pneu, de 10 $ à 35 $ pour les freins, 5 $ pour des patins et de 8 à 12 $ pour un pédalier. Et vous ne payez pas pour le temps, puisque vous le faites vous-même!

Plusieurs avantages et quelques défis

En utilisant les ateliers de réparation libre-service, vous économiserez beaucoup d’argent. De plus, la mécanique de votre vélo n’aura plus de secret pour vous.

Dans plusieurs ateliers, des soirées sont réservées aux usagères et bénévoles femmes ou qui s’identifient comme telle. « Ces soirées ont été créées, car le monde de la mécanique est plutôt masculin, explique Michel Metellus. Certains commentaires pouvaient être sexistes. Ces soirées leur permettent donc d’apprendre dans un climat sans préjugé ni jugement. »

Selon Julien Gagnon-Ouellette, tout ce qu’il manque aux ateliers, c’est davantage de financement. Cela permettrait d’avoir des employés permanents et plus d’heures de disponibilité.

Les ateliers de réparation de vélo libre-service gagnent en popularité. De nouveaux ateliers ouvrent leurs portes chaque année.

Annick Roy-Desautels

Annick Roy-Desautels

Journaliste depuis quelques années, Annick écrit notamment pour TopoLocal. Elle est aussi responsable de La Gifle, le journal étudiant du Collège Lionel-Groulx, où elle montre les bases du journalisme aux étudiants.
Annick Roy-Desautels

Les derniers articles par Annick Roy-Desautels (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *