Virage numérique : de l’aide gratuite pour les détaillants

Virage numérique CQCD achats en ligne

Partenaire — Prendre le virage numérique représente un défi pour plusieurs commerçants. Au Québec, deux personnes sur cinq ont acheté en ligne l’an dernier. Or, Amazon et les autres géants en ligne accaparent la majorité des ventes. Heureusement, il y a maintenant de l’aide gratuite pour les PME québécoises!

 

 

 

Qu’est-ce que l’initiative Virage numérique?

L’initiative Virage numérique vise à aider les détaillants québécois à mettre en œuvre des stratégies afin de se tailler une place sur le web. Cette aide lancée l’automne dernier est totalement gratuite!

Si vous y participez, vous aurez droit à un coup de pouce à différents niveaux.

  • Établir un diagnostic de votre situation.
  • Élaborer un plan d’action pour votre entreprise.
  • Choisir les fournisseurs pour votre projet.
  • Implanter la solution choisie dans votre commerce.
  • Faire connaître votre boutique en ligne grâce à une formation en commercialisation.

Cela correspond à environ cinq jours d’accompagnement. Vous n’avez pas à payer pour en profiter. Le programme Virage numérique est entièrement financé par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’innovation (MÉSI). Il y a investi 4,63 millions $.

Comment le programme fonctionne-t-il?

Pour obtenir cette aide gratuite, vous devez être une PME québécoise établie de 50 employés et moins. Vous devez disposer d’un point de vente physique. Si vous êtes une entreprise déjà 100% sur le web, vous devez être producteur de vos produits.

Ensuite, vous pouvez tout simplement remplir le formulaire en ligne sur le site du Virage numérique. Le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) choisira les détaillants participants. Il le fera en collaboration avec les instances locales de votre région comme la chambre de commerce, par exemple.

En tout, 1325 détaillants pourront bénéficier de cet accompagnement du CQCD dans le cadre du programme Virage numérique.

Pourquoi prendre le virage numérique?

Le monde du commerce de détail est en pleine mutation. Pour plusieurs entreprises, prendre le virage numérique est désormais une question de survie. Même les grandes chaînes peuvent être menacées par le transfert des ventes vers Internet. On l’a vu récemment avec la faillite de Sears!

Le taux de cyberacheteurs mensuel moyen a grimpé de 32 % en 2014 à 38 % en 2017, selon une étude du CEFRIO. C’est significatif! De plus, la valeur du panier d’achats mensuel moyen a grimpé de 22 % pour atteindre 281 $. Ces sommes importantes échappent aux commerçants n’ayant pas de boutique en ligne.

D’ailleurs, la majorité de ces dollars prennent le chemin de l’étranger. À eux seuls, Amazon et eBay accaparent près du tiers de toutes les transactions effectuées par les internautes québécois.

Pourtant, 64 % des répondants disent favoriser les détaillants québécois pour leurs achats, selonun sondage réalisé pour le CQCD en 2016. Sauf que les consommateurs sont toujours plus nombreux à magasiner en ligne… et plusieurs marchands québécois y sont absents.

Le programme Virage numérique vise à remédier à cette situation. Pourquoi ne pas en faire bénéficier votre entreprise? Cela pourrait faire une bonne différence dans vos ventes!

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partenaire

Partenaire

Les textes publiés dans le Blogue des partenaires sont rédigés par ou pour nos annonceurs.
Partenaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *