7 astuces pour tendre vers le zéro déchet

poubelle zéro déchet

Produire moins de déchets est une bonne chose pour la planète. Réduire sa poubelle comporte toutefois plusieurs défis. Mélissa de La Fontaine a partagé différents trucs zéro déchet tirés de son expérience dans une conférence à Lévis, mardi.

 

 

 

 

1- Refuser

La meilleure façon d’éviter de produire des déchets consiste à refuser les choses qu’on vous offre. Pensez au publi-sac ou au stylo gratuit dans un événement, par exemple.

Ce n’est pas toujours évident lorsqu’il s’agit de son entourage, mais c’est possible. « Avant Noël, j’ai envoyé un courriel aux personnes susceptibles de m’offrir un cadeau, raconte-t-elle avec humour. J’ai indiqué mes “règlements”. Règle 1 : demande-moi si je le veux avant de l’acheter. Règle 2 : si j’ai accepté, ne me l’offre pas dans un emballage jetable. J’ai aussi noté que je préférais que l’on passe du temps ensemble. M’offrir des activités est donc une bonne idée. Sinon, ce n’est pas grave de ne pas me donner de cadeau, c’est correct. »

2- Acheter en vrac

Certains commerces refusent que vous apportiez vos propres contenants. Par contre, ils sont de plus en plus nombreux à les accepter. Mme de La Fontaine constate qu’il est plus facile d’avoir gain de cause dans les petits commerces. « Le propriétaire se trouve souvent derrière le comptoir, remarque-t-elle. Il est plus à l’aise qu’un employé pour prendre ce genre de décision. »

Elle recommande aussi de faire preuve de gentillesse et de demander des explications en cas de refus. Cela permet de proposer des solutions. « Dans une fromagerie, j’ai demandé à avoir mon fromage dans mon propre contenant, raconte Mme de La Fontaine. Le fromager a refusé. Il m’a expliqué qu’il ne pouvait pas prendre mon contenant derrière son comptoir. Je lui ai alors demandé s’il pouvait mettre le fromage dans une assiette. Je pourrai ensuite simplement le mettre moi-même dans mon contenant. Il a accepté! »

3- Choisir des produits réutilisables

Plusieurs produits réutilisables sont en vente sur le marché et s’inscrivent bien dans une démarche zéro déchet. Des feuilles en silicone réutilisables peuvent remplacer le papier parchemin. Des guenilles peuvent servir d’essuie-tout. Des sacs à sandwich en tissu peuvent remplacer les sacs de plastique. La coupe menstruelle peut être utilisée à la place des tampons. Les éponges végétales luffa peuvent récurer la vaisselle. Lorsqu’elles sont trop abîmées, elles sont compostables.

D’ailleurs, Mme de La Fontaine recommande de vérifier ce que vous avez déjà avant d’acheter. « Être zéro déchet ne nécessite pas d’acheter plein de trucs neufs, note-t-elle. On peut utiliser des pots Mason que l’on a déjà à la maison. On peut coudre des sacs à vrac avec du tissu qu’on a déjà comme de vieux draps. »

4- Faire ses propres produits

Mme de La Fontaine compte sur deux produits pour faire son ménage : le vinaigre et le bicarbonate de soude! Deux produits qui ne coûtent presque rien.

Elle fabrique aussi plusieurs produits cosmétiques et en achète d’autres en vrac. Elle recommande le site Les trappeuses pour dénicher différentes recettes.

5- Se tourner vers les objets usagés

Adepte des soirées « troc tes frocs » entre amis, Mme de La Fontaine s’achète rarement des vêtements neufs. Elle aime aussi fréquenter les friperies. « Certaines personnes pensent qu’on n’y retrouve que des vêtements, note-t-elle. Mais il y a vraiment de tout. On peut y dénicher une foule d’objets utiles. »

6- Recycler

Le recyclage n’est pas parfaitement vert ou zéro déchet, a fait valoir Mme de La Fontaine. En effet, il nécessite le passage de camions dans les rues, sans compter que certaines matières trouvent difficilement preneur. Néanmoins, c’est beaucoup mieux que d’envoyer les objets recyclables au site d’enfouissement.

D’ailleurs, elle a rappelé que le bac de recyclage est loin d’être la seule manière de se départir d’objets écologiquement. Les vêtements, par exemple, peuvent être donnés à des friperies ou à des organismes pour sans-abri.

L’application Ça va où?, de Recyc-Québec, permet de déterminer comment se débarrasser de plus de 800 objets.

7- Composter

L’idéal est évidemment de réduire le gaspillage alimentaire. Mais lorsque les aliments ne sont plus consommables, mieux vaut les composter. Les envoyer au site d’enfouissement est loin d’être une bonne idée.

« Pour se composter, les matières organiques ont besoin d’air, explique Mme de La Fontaine. Quand elles sont dans un site d’enfouissement, elles sont trop compactées et alors elles créent du méthane. Ce gaz à effet de serre est 21 fois plus puissant que le CO2. »

Faire de son mieux

Personne n’est parfait, bien entendu, mais chacun peut contribuer, rappelle la conférencière. « L’objectif est de faire de son mieux en fonction de ses limites personnelles, indique Mme de La Fontaine. Vous êtes tous des êtres différents avec des limites différentes et c’est important de respecter ça. Moi, par exemple, j’utilise des mouchoirs réutilisables. Il y a des gens que ça dégoûte complètement et c’est correct. Ensuite, il faut tenir compte de son contexte. S’il n’y a pas d’épicerie de vrac près de chez vous, n’allez pas vers l’achat en vrac pour adopter un mode de vie plus zéro déchet. Il y a d’autres choses que vous pouvez faire. Ce n’est pas une compétition pour trouver celui qui va le plus loin. L’important, c’est que chacun aille là où il est capable de se rendre. »

D’ailleurs, la bonne nouvelle, c’est que le « contexte » évolue rapidement. On retrouve de plus en plus de commerces zéro déchet un peu partout au Québec.

 

Vous aimerez également:

Zéro déchet: réduire sa poubelle et sa facture?

Les pelures et autres épluchures: quoi en faire?

Aliments: 10 conseils pour moins gaspiller

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Les derniers articles par Nathalie Côté (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *