Énergie : vers une maison autosuffisante

maison autosuffisante panneaux solaires

L’autosuffisance énergétique comporte plusieurs défis. Une maison autosuffisante apporte toutefois plusieurs bienfaits. Qu’elle soit complète ou partielle, l’autonomie énergétique permet d’économiser et de vivre plus simplement.

 

 

 

 

 

Analysez votre consommation

Première étape vers la maison autosuffisante : évaluez vos dépenses énergétiques, selon Gabriel Parent-Leblanc, fondateur d’Habitations microévolution et auteur du livre La grande révolution de la micromaison. Vous devez prendre conscience de nombreux petits gestes quotidiens.

Ensuite, diminuez votre consommation d’énergie. Réfléchissez à votre utilisation quotidienne pour identifier ce qui est vraiment nécessaire.

Choisissez les bonnes sources d’énergie

Après, catégorisez vos dépenses pour produire l’énergie avec les sources appropriées. Gabriel Parent-Leblanc vit dans une micromaison depuis quelques années. Il a l’électricité principalement pour le chauffage. Des panneaux solaires alimentent son réfrigérateur, ses prises USB, son ventilateur et son système d’éclairage. L’énergie est emmagasinée dans des batteries. Le système pourrait aussi être relié au réseau d’Hydro-Québec.

« Il faut penser à ce que consomme chaque appareil, mentionne-t-il. Le chauffage est une grosse dépense énergétique. Il prendrait toute mon énergie solaire rapidement. »  Brancher plusieurs appareils peu énergivores sur ce système prolonge donc la durée de vie des batteries.

Les défis de la maison autosuffisante    

Une maison totalement autosuffisante doit nécessairement être plus petite, selon M. Parent-Leblanc. Produire toute l’énergie pour une grande maison serait compliqué et coûteux.

Même sa micromaison est partiellement autosuffisante. Elle pourrait l’être totalement, mais ça lui demanderait davantage d’organisation. Le principal défi est de remplacer le chauffage électrique. Pour préparer la nourriture, un poêle au bois ou au propane est nécessaire.

Des idées pour commencer

Un chauffe-air solaire

Pour réduire le coût de son chauffage, Gabriel Parent-Leblanc a installé un chauffe-air solaire. Une plaque foncée capte la chaleur du soleil. Elle est ensuite dirigée dans la maison grâce à un système de ventilation.

Lors d’une journée ensoleillée, la température intérieure peut atteindre 25°Cmême s’il fait -30 °C dehors. M. Parent-Leblanc utilise le chauffage électrique le soir et la nuit seulement.

Ainsi, chauffer sa micromaison lui coûte en moyenne 100 $ en électricité par hiver. « L’installation est relativement simple et le chauffe-air solaire est rentabilisé en quatre ans grâce aux économies », ajoute-t-il.

Un chauffe-eau solaire

Richard Coulombe et Céline Morse, eux, ont installé des panneaux solaires pour leur chauffe-eau.

« Lorsqu’on a acheté notre maison, les propriétaires nous ont laissé des panneaux solaires, raconte Mme Morse. Nous en avons installé sur le toit pour chauffer notre eau. »

Coulombe a fait l’installation lui-même. « Il suffit d’être un peu manuel, mais il faut toutefois faire attention pour éviter les infiltrations d’eau », prévient-il.

Les panneaux doivent idéalement être placés en pente pour bien capter les rayons du soleil. Des tuyaux contenant de l’antigel sont rattachés aux panneaux et reliés à un réservoir d’eau. Le liquide est chauffé puis réchauffe l’eau du réservoir.

Leur système est utile surtout en été, car les rayons du soleil sont insuffisants pour le faire fonctionner en hiver. « On économise environ 100 $ d’électricité par année », précise Mme Morse.

Le coût d’un système de chauffe-eau solaire dépend de la quantité d’eau à chauffer. Cependant, le prix des panneaux solaires est en baisse. Un panneau de 250 watts coûtait minimalement 300 $ en 2014 et 200 $ en 2017, par exemple.

Annick Roy-Desautels

Annick Roy-Desautels

Journaliste depuis quelques années, Annick écrit notamment pour TopoLocal. Elle est aussi responsable de La Gifle, le journal étudiant du Collège Lionel-Groulx, où elle montre les bases du journalisme aux étudiants.
Annick Roy-Desautels

Les derniers articles par Annick Roy-Desautels (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *