Des vacances à tout prix

vacances sondage CAA-Québec

Besoin de vacances? Cela semble être le cas d’une majorité de Québécois! Environ 60 % des répondants se disent prêts à diminuer leur épargne et à réduire d’autres dépenses pour en prendre, selon un sondage de CAA-Québec.

 

 

 

 

 

« On peut penser que les gens choisissent de voyager, peu importe l’état de leurs finances, analyse Philippe Blain, vice-président des services voyages de CAA-Québec. Ce luxe qu’on se paie est de moins en moins négociable. »

D’ailleurs, le sondage observe une diminution importante de l’influence du budget sur le choix de la destination vacances. La baisse est de 8 % par rapport à l’an dernier pour atteindre 37 %.

Des vacances plus chères et… à crédit

Les voyages effectués sont aussi de plus en plus chers. Quelque 24 % des répondants prévoient dépenser entre 1000 $ et 2000 $, une diminution de 4 % par rapport à l’an dernier. Or, le sondage note une augmentation de 4 % chez ceux dont le budget s’élève entre 3000 $ et 5000 $ pour atteindre 11 %.

Près de la moitié des répondants disent avoir mis de l’argent de côté dans les mois précédents pour réaliser leur projet. Reste que 27 % devront puiser dans leurs autres économies et 22 % prendront des vacances… à crédit.

Impact du prix de l’essence

Le moyen de transport privilégié des voyageurs est leur véhicule personnel à 61 %. Or, avec le prix de l’essence qui frôle des records, 30 % pourraient modifier leurs projets de vacances. Parmi ceux-ci :

  • 54 % iront moins loin
  • 15 % diminueront les divertissements
  • 11 % couperont dans les repas au restaurant
  • 10 % partiront moins longtemps

D’ailleurs, du côté des destinations, CAA-Québec note que le Québec est en légère baisse au profit des vacances à la maison.

Vous aimerez également :

Vacances : six idées pour dénicher de l’argent rapidement

15 trucs pour économiser en vacances

Vacances : s’amuser sans y laisser sa chemise

28 trucs pour voyager sans se ruiner

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *