Assurances pour animaux de compagnie : est-ce pour vous?

Assurances pour animaux de compagnie

Les frais de vétérinaires peuvent coûter cher, surtout en cas d’accident ou de maladie. Les assureurs sont donc de plus en plus nombreux à offrir des assurances pour les animaux de compagnie. Devriez-vous souscrire à une telle protection pour votre chien, votre chat ou un autre animal?

 

 

 

À quoi servent les assurances pour animaux de compagnie ?

Sans assurance, vous devez payer tous les soins vétérinaires de vos animaux de compagnie. Dans certains cas, la facture peut être salée. Par exemple, l’extraction d’une dent peut coûter jusqu’à 1 300 $! Les otites ou les infections urinaires à répétition multiplient les factures de 150 $ à 300 $.

Les assurances couvrent les accidents et les maladies dont peuvent souffrir vos animaux. Selon les compagnies, elles remboursent entre 80 et 90 % des frais vétérinaires. Souvent, il y a une franchise à payer. Certains soins préventifs, comme les vaccins, sont parfois couverts.

Quel est le prix d’une assurance pour animaux de compagnie?

Le coût de vos primes et l’admissibilité de votre animal varient selon sa race, son âge, son sexe et les honoraires des vétérinaires de votre région. Plusieurs restrictions s’appliquent comme les maladies héréditaires, les malformations congénitales et les conditions préexistantes.

Votre prime sera aussi affectée par le montant de votre franchise. Celle-ci peut varier de 0 $ à 1000 $ selon l’intervention. D’autres franchises augmentent en fonction de l’âge de votre animal. Sachez qu’une plus grosse franchise réduira vos primes.

Finalement, certaines polices se renouvellent automatiquement chaque année. D’autres sont renouvelées selon votre dossier de réclamation ou l’état de santé de votre animal.

Comment déterminer si vous en avez besoin?

Comme avec tout produit d’assurance, vous devez évaluer le risque. Pour ce faire, discutez avec votre vétérinaire et un éleveur s’il s’agit d’un animal de race. Ils vous diront quelles maladies ou conditions héréditaires sont susceptibles d’affliger votre animal.

Étudiez également le comportement de ce dernier et les activités que vous faites ensemble. Vous pourrez ainsi évaluer les risques d’accident. Si vous décidez de prendre une assurance, commencez le plus tôt possible. Vous pourrez couvrir le maximum de vaccins et éviter les limitations liées aux conditions préexistantes.

Comment comparer les différentes assurances pour animaux de compagnie?

Les conditions d’admissibilités, les couvertures et les primes varient énormément d’un assureur à l’autre. Voici quelques questions à poser avant d’arrêter votre choix.

  1. Quelles sont les exclusions (races, conditions médicales, etc.)?
  2. Quelle est la franchise à payer? Augmentera-t-elle en fonction de l’âge de votre animal ou des soins déjà couverts?
  3. Les primes augmenteront-elles en fonction de l’âge de votre animal?
  4. Quelle est la période d’attente entre la demande d’assurance et le début de votre couverture?
  5. Votre animal sera-t-il couvert pour un problème de santé pour lequel il a déjà été soigné?
  6. Les soins préventifs sont-ils inclus (soins dentaires, nettoyage d’oreille, etc.)?
  7. Devrez-vous soumettre une estimation avant de procéder aux soins? Si oui, quel est le délai de réponse? Risquez-vous d’assumer les frais sans savoir s’ils seront remboursés?
  8. Pouvez-vous choisir votre vétérinaire?
  9. L’assureur paie-t-il directement le vétérinaire ou vous devrez faire une réclamation?
  10. L’assurance paie-t-elle les soins jusqu’à la guérison de l’animal? À vie? Pour une période déterminée (un an, par exemple)?
  11. Quel est le montant maximal remboursé pour une intervention? Comment ce montant se compare-t-il aux honoraires de votre vétérinaire?
  12. Quels sont les produits et services couverts (vaccins, stérilisation, médicaments, euthanasie, etc.)?
  13. Les frais seront-ils remboursés si votre animal meurt pendant les procédures?
  14. Serez-vous couvert si vous voyagez avec votre animal?
  15. À partir de quel âge devrez-vous faire examiner votre animal pour conserver la couverture? Les frais de cet examen sont-ils couverts?

Y a-t-il une alternative aux assurances?

Vous ne souhaitez pas souscrire à une assurance pour animaux de compagnie? Vous devriez quand même prévenir les dépenses imprévues. Épargnez chaque mois le montant de la prime que vous auriez payé. Ajoutez-y le montant de la franchise. Vous aurez ainsi un coussin pour payer le coût d’une visite chez le vétérinaire.

La prévention peut aussi vous faire économiser tout en améliorant la qualité de vie de votre animal. Les vaccins et traitements contre les vers du cœur, par exemple, sont plus économiques que les soins qu’ils pourraient éviter.

Vous pensez utiliser votre carte de crédit pour payer les soins de vos animaux de compagnie? Considérez le coût en intérêt sur une période de remboursement versus les primes mensuelles d’assurances. Les frais d’intérêt pourraient être inférieurs au coût de l’assurance payée pendant des années.

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Les derniers articles par Lyne Desruisseaux (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *