Doit-on cotiser à son REER ou rembourser ses dettes?

Cotiser REER ou rembourser dettes

Selon un récent sondage de la Banque CIBC, la priorité financière des Canadiens en 2019 est le remboursement de leurs dettes. Toutefois, un deuxième sondage révèle que 74 % des répondants s’inquiètent de ne pas avoir assez de revenus à leur retraite. Plusieurs se demandent donc s’ils doivent cotiser à leur REER ou rembourser leurs dettes.

Vous êtes dans cette situation ? Voici quelques pistes de réflexion qui vous aideront à choisir la meilleure solution pour vous.

Cotiser à son REER ou rembourser ses dettes?

1. Avez-vous besoin d’un REER ?

Dans un premier temps, déterminez si investir dans un REER est une bonne stratégie pour vous. Par exemple, est-ce que votre revenu est présentement trop faible pour payer de l’impôt ? Est-ce que vos revenus augmenteront considérablement au cours des prochaines années ? Si c’est le cas, le REER n’est probablement pas la meilleure option pour vous. Concentrez-vous d’abord sur le paiement de vos dettes. Vous pourrez cotiser plus tard lorsque votre taux d’imposition sera plus élevé. Vous maximiserez ainsi votre remboursement d’impôt.

2. Est-ce que le rendement de votre placement est supérieur au coût de votre dette ?

Les rendements de vos placements varient en fonction du risque qu’ils représentent. Disons que votre REER est investi dans un portefeuille équilibré qui offre un rendement de 6 % par année. Le remboursement de vos cartes de crédit à 20 % d’intérêt sera alors plus avantageux pour vous !

De plus, le remboursement de vos dettes vous permettra de réduire vos mensualités. Vous pourrez alors équilibrer votre budget et éviter de vous endetter à nouveau. Peut-être arriverez-vous à libérer un montant pour investir mensuellement dans un REER, un CELI ou un REEE.

Pour vous aider à comparer différents scénarios, consulter notre page de calculatrices financières.

3. Est-ce que vos revenus ont considérablement augmenté cette année ?

Vous craignez ne pas avoir fait prélever suffisamment d’impôt à la source cette année ? Votre taux marginal d’imposition a changé ? Peut-être qu’investir dans un REER serait une bonne alternative ! Votre cotisation vous permettra de réduire l’impôt à payer.

Attention ! Assurez-vous de ne pas vous retrouver dans la même situation l’an prochain ! Corrigez vos prélèvements à la source afin qu’ils correspondent à vos revenus réels.

 

Généralement, le remboursement des dettes de consommation assure un rendement supérieur à celui d’un REER. De plus, la fin d’une mensualité dégage un montant qui peut alors être investi. À vous de choisir le véhicule ou le régime le plus approprié pour vous !

N’hésitez pas à discuter de votre situation avec un professionnel. Ce dernier pourra évaluer le meilleur scénario pour vous et vous aidera à planifier à long terme.

Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.