Recyclage : comment le faire adéquatement

Recyclage

Bonne nouvelle : les citoyens recyclent de plus en plus! Le problème c’est qu’encore trop de consommateurs le font mal. Les conséquences de ce comportement affectent la santé de la planète, mais aussi le portefeuille des municipalités. Voici quelques conseils pour corriger le tir.

L’importance de recycler adéquatement

Si l’augmentation du recyclage est une bonne nouvelle, le faire de la mauvaise façon peut être nuisible.

L’erreur la plus coûteuse est la contamination des produits. Celle-ci est occasionnée entre autres par les pots mal nettoyés. Par exemple, les contenants de beurre d’arachides, de sauce tomates ou de yogourt.

Ces produits contaminés par des résidus alimentaires occasionnent des pertes pour les municipalités. Tout d’abord, ils préviennent la vente des matières recyclées aux entreprises qui les récupèrent. Deuxièmement, ils génèrent des frais de traitement supplémentaires en imposant un réacheminement vers les dépotoirs.

Il est donc primordial pour l’environnement et la société de corriger le problème à la source. La bonne nouvelle : vous pouvez faire la différence!

Comment recycler adéquatement?

1. S’informer

Un minimum de recherche vous permettra d’être efficace et rendra votre recyclage profitable pour votre communauté.

Vérifiez sur le site web de votre municipalité quels sont les objets et matières récupérés et non récupérés. Ceux-ci varient d’une ville l’autre. 

Vérifiez également comment trier et grouper votre recyclage. Par exemple, certaines municipalités demandent que les emballages de plastiques soient rassemblés dans un sac. D’autres exigent que vous les laissiez libres dans votre bac bleu. Certaines villes veulent que les bouchons soient sur les pots alors que d’autres ne les acceptent pas.

 

Besoin d’aide avec un article en particulier? Télécharger l’application Ça va où? de Recyc-Québec. Consultez également le site de votre municipalité car certaines ont leur propre application!

 

2. Réduire la contamination

Nettoyez vos contenants. C’est frustrant de perdre votre temps et votre eau à nettoyer un pot de tartinade au chocolat! Remplissez-le d’eau et laissez-le tremper quelques heures. Votre tâche sera simplifiée et vous économiserez vos précieuses ressources. Par ailleurs, plusieurs municipalités précisent qu’il est inutile d’enlever les étiquettes.

Que faire des articles «non recyclables»

Certains objets ne sont pas recyclés par les villes, mais doivent quand même éviter de se retrouver dans vos déchets. Des entreprises spécialisées voient à leur destruction sécuritaire. D’autres leur offrent une deuxième vie. En voici une liste et leur site web où vous trouverez un point de dépôt près de chez vous.

Les médicaments : ils doivent être retournés à votre pharmacien afin d’éviter la pollution des sols et de l’eau.

Les ampoules : RecycFluo les récupère afin d’éviter que le mercure et les matières dangereuses se retrouvent dans les sites d’enfouissement.

Les appareils électroniques : Le site de Recyclez mes électroniques explique comment et où recycler vos électroniques. Vous trouverez également des conseils pour en disposer de façon sécuritaire afin de préserver vos données personnelles.

La peinture : éco-peinture récupère vos pots de peinture, vide ou non, afin d’éviter qu’ils se retrouvent dans les sites d’enfouissement.

Les lunettes : optométristes sans frontières récupère les lunettes usagées pour en faire don aux communautés des pays en développement.

Les crayons, marqueurs, cartouches d’encre, capsules Nespresso, etc. : Terracycle gère plusieurs programmes de recyclage gratuits. Consultez leur site pour découvrir les produits recyclés et leurs points de dépôt.

N’hésitez pas à consulter notre page de ressources afin de trouver d’autres sites intéressants traitant de consommation responsable.

Bon recyclage! 

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire