Fraude visant les personnes âgées : comment protéger vos proches

fraude personnes âgées

 

La fraude visant les personnes âgées prend de l’ampleur. Les fraudeurs s’intéressent à eux pour différentes raisons : patrimoine accumulé, isolation, santé fragile, tendance à faire confiance. Malheureusement, la majorité des victimes n’osent pas en parler. D’où l’importance d’intervenir auprès de nos proches.

 

 

Fraudes les plus courantes visant les personnes âgées

Les aînés sont touchés par toutes les fraudes courantes. Toutefois, ils sont particulièrement vulnérables envers quelques-unes d’entre elles.

L’arnaque des grands-parents : « Grand-maman, me reconnais-tu ? »

Les fraudeurs se fond passer pour un proche. Ils simulent une situation d’urgence pour convaincre les grands-parents de leur envoyer de l’argent.

L’extorsion d’argent par de faux agents de recouvrement.

L’exemple le plus connu est celui de faux représentant de l’Agence du revenu du Canada. Ce dernier exige le paiement immédiat d’une dette envers l’agence, sous peine d’être arrêté par les autorités. L’émission La facture de Radio-Canada a récemment fait une enquête à ce sujet.

L’arnaque sentimentale

De plus en plus de personnes âgées tentent de trouver l’âme sœur sur internet. Les fraudeurs sont donc présents sur les sites de rencontres et les réseaux sociaux. Prétendant vivre à l’étranger, ils demandent de l’argent pour venir les visiter ou soigner un parent malade.

La fraude par affinité

Le fraudeur est généralement rencontré dans un club social. Membre du groupe, il est sympathique et inspire confiance. Éventuellement, il proposera une occasion d’affaires au rendement impressionnant.

Les fausses loteries 

Le fraudeur demande de l’argent pour vous permettre de participer à un concours ou recevoir un prix. Pour réclamer le voyage de rêve, la victime doit donner le numéro de sa carte de crédit.

Les fausses œuvres de charité

Un organisme représente faussement une œuvre de charité pour laquelle il ramasse des fonds. Encore une fois, la transaction se fait par carte de crédit.

 

Comment intervenir auprès de nos proches

La meilleure défense est l’information. Discutez avec vos proches des arnaques les plus courantes. Expliquez-leur où est le danger. S’ils reçoivent un appel suspect, suggérez-leur de raccrocher. Expliquez-leur les conséquences de ne pas le faire. Si vous avez été approché par un fraudeur, partagez votre expérience.

Faites également preuve d’empathie. Blâmer ou ridiculiser un proche qui s’est fait « avoir » ne les encouragera pas à se confier à vous.

Certains experts suggèrent d’utiliser la psychologie inversée. Si vous suspectez un investissement douteux, demandez des informations en disant que vous aimeriez investir vous aussi. S’ils sont hésitants, c’est peut-être la preuve qu’ils ont investi et n’en sont pas fiers. Ils ne veulent pas que vous perdiez de l’argent à votre tour.

Encouragez-les également à dénoncer afin de protéger d’autres personnes.

Offrez-leur d’étudier leurs relevés bancaires ou de cartes de crédit avec eux. Vous pourriez dépister des opérations inhabituelles.

 

Se protéger de la fraude : 3 derniers conseils

Voici trois mesures de protection que vous pouvez suggérer à vos proches :

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire