Vous recevez un remboursement d’impôt? Révisez votre planification fiscale!

Remboursement impôt

Vos impôts sont faits et vous découvrez avec bonheur qu’encore cette année vous recevrez un remboursement ? Ce n’est peut-être pas une bonne nouvelle ! Dans bien des cas, ce remboursement démontre plutôt une mauvaise gestion.

Selon un sondage de la CIBC, 53 % des répondants s’attendent à recevoir un remboursement pour l’année d’imposition 2018. La plupart d’entre eux s’en serviront pour payer des dettes ou des factures courantes. Une minorité (12 %) l’investira dans des placements.

Fait surprenant : 63 % des Canadiens perçoivent leur remboursement d’impôt comme de l’argent imprévu tombé du ciel ! Jamie Golombek, fiscaliste à la Banque CIBC, affirme que c’est plutôt un signe de mauvaise planification financière.

Pourquoi un remboursement d’impôt est une mauvaise nouvelle ?

Cette somme que vous recevez au printemps provient du surplus prélevé à la source par votre employeur. À moins de lui mentionner, ce dernier ne tient pas compte des déductions que vous demandez. Ce remboursement correspond donc à un prêt sans intérêt que vous avez accordé au gouvernement pendant 12 mois.

Accorder un tel prêt si vous payez des intérêts sur vos cartes de crédit n’est pas une bonne stratégie. Vous n’avez pas de dettes ? Pensez aux intérêts que VOUS auriez pu gagner en investissant cet argent. Ou au fait que vous payeriez moins d’impôt à la source en investissant mensuellement dans un Régime enregistré d’épargne retraite (REER).

De bonnes raisons pour ne pas attendre en fin d’année pour bénéficier de votre argent !

 

Comment corriger la situation ?

Monsieur Golombek suggère deux moyens de diminuer vos prélèvements. Tout d’abord, vérifiez que votre employeur possède les informations à jour pour remplir les formulaires fédéral et provincial de prélèvement à la source. Ensuite, demandez-lui de réduire vos retenues d’impôt à l’aide des formulaires T1213 et TP1016. Soyez toutefois prudent ! Ne réclamez que ce à quoi vous avez droit, sous peine d’avoir un solde à payer en avril. Si des changements de revenus surviennent en cours d’année, assurez-vous de faire la mise à jour de ces informations.

Comme de nombreux contribuables, vous considérez ces prélèvements supplémentaires comme de l’épargne forcée ? Réduisez-les et prévoyez plutôt un virement pour investir directement dans un REER. Ou programmez des transferts automatiques vers un Compte d’épargne libre d’impôt (CELI).

Finalement, si vous recevez chaque année un remboursement, vous pouvez aussi rencontrer un conseiller. Ensemble, vous pourrez élaborer une meilleure stratégie fiscale.

 

Vous ne voulez plus offrir de prêt sans intérêt au gouvernement ? Ajustez vos impôts et planifiez votre impôt pour l’année 2019 dès maintenant ! Vous pourrez utiliser l’argent supplémentaire reçu à chaque paye pour rembourser vos dettes, payer vos factures ou investir.

En attendant, assurez-vous de maximiser le remboursement de cette année ! Lisez notre texte « Remboursement d’impôt : l’utiliser de façon payante » pour découvrir des stratégies avantageuses pour vous.

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire