Comment résister à la pression sociale de dépenser

dépenses pression sociale

À l’approche des Fêtes, les occasions de dépenser sont nombreuses ! Pas surprenant que ce soit la période de l’année où les cartes de crédit sont les plus utilisées ! C’est aussi une période où la pression sociale pèse sur plusieurs consommateurs.

Selon une étude de Charles Schwab Corporation, 34 % des Américains admettent que leurs habitudes de consommation sont influencées par les images et les expériences partagées par leurs amis sur les réseaux sociaux. Cette proportion passe à 49 % chez les milléniaux ! Ces derniers avouent même à 48 % qu’ils dépensent au-delà de leur budget pour éviter de rater une occasion d’avoir du plaisir.

Bombardés quotidiennement par les expériences d’achats des autres, de nombreux consommateurs cèdent à la pression sociale. Ils utilisent souvent leurs cartes de crédit pour combler cette peur de rater quelque chose, le fameux FOMO (Fear of Missing Out). Et c’est sans compter l’influence des publicités ciblées ! Elles envahissent nos murs virtuels de produits que nous avons recherchés sur le net ou que nos amis ont aimés !

L’influence des réseaux sociaux

Cette peur de rater quelque chose n’est pas nouvelle. L’expression « voisin gonflable » a longtemps traduit cette tendance à dépenser pour suivre le rythme des autres. La présence dominante des réseaux sociaux a toutefois multiplié l’influence des achats de nos proches sur notre propre consommation.

Maintenant, on ne voit pas seulement la nouvelle piscine du voisin. Chaque jour, nous sommes témoins d’un voyage en Europe, d’un souper au restaurant ou de rénovation domiciliaire. Lors des vacances, il y a toujours une famille qui explore une destination enviable : Disney à la relâche, les Caraïbes à Noël, l’Europe en juillet.

L’exposition à toutes ces tentations alimente chez certains la peur d’être jugé. Plusieurs désirent remplacer leur quotidien ordinaire par une aventure excitante. Ou souhaitent tout simplement faire « comme tout le monde ». Le besoin d’approbation, d’être aimé et reconnu est exacerbé par les images « parfaites » publiées sur Facebook ou Instagram.

Comment se libérer de la pression sociale

Êtes-vous tombé dans le piège du FOMO ? Consommez-vous la vie de quelqu’un d’autre ? Si oui, voici quelques conseils pour vous en sortir.

1. Ne vous fiez pas aux apparences

Très peu de gens réfléchissent aux implications de ces belles images. L’épargne systématique, un héritage tombé du ciel, un deuxième emploi ou le surendettement. Ou ils ne considèrent pas la différence de train de vie entre un célibataire et un père de trois enfants.

Le voyage en Europe de votre cousin ? Payé avec son CELI qu’il battit depuis 5 ans. Le souper au resto de votre couple d’amis ? Un plaisir annuel ! La nouvelle cuisine de votre collègue ? Un emprunt sur sa marge hypothécaire. Ces vacances familiales annuelles à Disney ? Payées par les grands-parents qui possèdent un condo en Floride. Et dont les cartes de crédit sont remplies au maximum.

Regardez vos propres publications avec les yeux d’un inconnu. Reflètent-elles votre réalité quotidienne ?

2. Ne vivez pas 297 vies en même temps

Un ami s’achète un spa, un autre part pour l’Australie et votre sœur change de voiture. L’envie vous prend de voyager, rénover et changer votre « bazou » de 4 ans !

Ne consommez pas les vies combinées de vos 297 amis Facebook ! Prenez du recul et remettez en perspective tous ces événements qui vous incitent à dépenser.

3. Faites la liste de ce que vous possédez déjà

Faites une liste de vos propres réussites, publiées et non publiées. Pensez à vos activités et vos investissements des deux dernières années. Est-ce qu’ils correspondent davantage à vos valeurs et vos objectifs ?

4. Fixez-vous des objectifs financiers

Nous sommes plus influençables quand nous perdons de vue nos objectifs. Faites votre budget et fixez-vous des objectifs financiers. Identifiez ce qui est important pour vous. 

5. Analysez votre endettement

Vos dettes reflètent-elles votre vie ou celles de quelqu’un d’autre ? Qu’ont-elles servi à payer ? Regrettez-vous certaines de ces dépenses ?

6. Calculez le coût de votre achat

Avant de succomber à un achat, évaluez son coût en incluant les intérêts à payer. Ou encore, comptez le nombre d’heures que vous devez travailler pour le payer.

7. Utilisez de l’argent comptant

L’argent comptant aide à prendre conscience du véritable coût d’une activité ou d’un achat. Utilisez la bonne vieille méthode des enveloppes pour faire votre budget et reprendre le contrôle de vos dépenses !

8. Apprenez à dire non

Vous avez tendance à trop dépenser quand vous sortez entre amis ? Vous avez le droit de refuser des invitations. N’hésitez pas à dire que vous gardez votre argent pour un autre projet. Ou encore, suggérez une activité moins dispendieuse. Si l’on se fie à l’étude citée précédemment, un ami sur deux vous en sera reconnaissant !

9. Réduisez votre temps d’écran

Finalement, la solution la plus efficace sera peut-être de réduire le temps passé sur les réseaux sociaux. Remplacez ces heures par une nouvelle activité ou un nouveau loisir. Vous pourriez aussi fermer un ou deux comptes. Et lorsqu’une vague d’envie vous prend, relisez vos objectifs personnels !

Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.