Dinde : 5 conseils pour maximiser votre achat!

Dinde conseils achat

La dinde est souvent associée aux célébrations de Noël ou de l’Action de grâce. Elle mérite pourtant d’être consommée à l’année. Elle est économique, polyvalente et très nutritive. On la qualifie même de superaliment ! Faible en gras, elle est riche en protéines, en vitamines et minéraux.

Vous aimeriez l’intégrer davantage à votre menu ? Voici 5 conseils pour vous aider à maximiser l’achat d’une dinde !

 

 

Choisir la bonne catégorie de dinde ou dindon

Au supermarché vous trouverez deux catégories de dindon : la catégorie « A » et la catégorie « Utilité ». Sachez que ce classement ne fait référence qu’à l’apparence de la volaille. Les deux catégories offrent un produit de même qualité et de même saveur.

La dinde de catégorie « utilité » a quelques défauts esthétiques comme une peau déchirée, une aile brisée ou un morceau en moins. Pour cette raison, elle est offerte à moindre prix. Vous ne verrez aucune différence dans votre assiette ! Un excellent choix si vous la dépecez à l’abri des regards ou pour un repas de tous les jours.

Une dinde fraîche ou congelée ?  

Une dinde fraîche permet de sauver du temps si vous l’achetez à la dernière minute. Toutefois, la qualité est parfois moindre que celle d’un produit congelé. Sauf s’il s’agit d’un produit d’élevage local! En effet, comme pour les légumes, les conditions de transport et d’entreposage affectent parfois la qualité du produit final. Une dinde congelée risque donc d’avoir meilleur goût et est plus économique !

Règles pour la décongélation :

  • Décongélation au réfrigérateur : 5 h par livre (10 h par kilo).
  • Décongélation dans l’eau froide : 1 h par livre (2 h par kilo). N’oubliez pas de remplacer l’eau toutes les heures.

Pour cuire une dinde congelée, vous devez en acheter une qui porte la mention « cuir congelé ». N’oubliez pas de retirer les abats ! De plus, il n’est pas recommandé de décongeler une dinde portant la mention « cuir congelé ».

Choisir la bonne grosseur de volaille

Choisir la bonne grosseur de dinde est parfois un casse-tête ! Le but est de nourrir tout le monde sans occasionner de perte.

Pour vous aider, retenez la règle suivante :

  • 1 livre à 1 ½ livre (500 g à 750 g) par adulte si vous ne voulez pas de restant.
  • 1 ½ livre à 2 livres (750 g à 1 kg) par adulte pour avoir des restes (calculez le nombre d’adultes qui mangeront les restes!).

N’oubliez pas que plus un dindon est gros, plus il est vieux. Par conséquent, sa chair est moins tendre. Si vous avez l’espace dans votre four, peut-être que cuisiner deux petits dindons serait préférable. Surtout si vous ne souhaitez pas avoir de restant.

Adaptez les recettes de poulet

Remplacer le poulet de vos recettes par de la dinde. C’est une excellente façon d’économiser, la dinde entière étant moins dispendieuse que le poulet entier ! Bien préparé, vous ne perdrez rien au goût !

Si vous êtes novice en matière, lisez nos conseils pour apprivoiser le dindon. Entre autres, comment éviter que sa chair soit sèche !

Utilisez vos restes

N’hésitez pas à adapter les recettes en fonction de ce que vous avez sous la main. Ou encore, en fonction des spéciaux à l’épicerie.

Par exemple, la dinde hachée peut-être remplacée par des morceaux effilochés de vos restants de dindon. Comme dans cette recette de zoodles chinoises aux 5 épices du livre Meal Prep 2 de Jimmy Sévigny. Celle-ci démontre que la dinde peut être servie à l’année et à toutes les sauces !

Zoodles chinoises aux 5 épices

 

Pour plus d’inspiration, consultez nos suggestions de recettes à cuisiner avec vos surplus de dinde. Vous trouverez d’autres recettes alléchantes sur le site de Dindon du Québec.

Finalement, pour des vidéos sur l’art de décongeler, farcir, découper et désosser une dinde, vous pouvez consulter le site de Dindon canadien.

Bon appétit !

Suivez-moi

Lyne Desruisseaux

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Diplômée en sciences de la consommation et qualifiée comme conseillère en insolvabilité, Lyne a été consultante budgétaire auprès d’organismes à but non lucratif pendant plusieurs années. Elle est maintenant rédactrice et se spécialise en consommation et finances personnelles.
Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

Les derniers articles par Lyne Desruisseaux (tout voir)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.