COVID-19 : Solutions financières pour sortir de la crise

COVID-19 Solutions financières temporaires

L’impact financier de la COVID-19 se fait durement sentir pour de nombreux citoyens. Certains en subiront les conséquences à court terme, d’autres à plus long terme. Voici quelques solutions financières pour limiter les dégâts.

Mise à jour : 23 mars 2020 (Hydro-Québec et tableaux)

 

Faites votre budget

Plus que jamais, faire votre budget est LE point de départ pour prendre le contrôle de la situation. Si vous demeurez à la maison, certaines dépenses seront réduites : restaurant, essence, sorties. Peut-être que d’autres, comme vos abonnements, peuvent être coupées.

Cet exercice vous permettra d’avoir l’heure juste et de prioriser vos paiements. Vous pourrez ensuite identifier les meilleures solutions financières pour passer au travers la crise de la COVID-19.

Faites l’inventaire de votre nourriture planifiez vos repas

Avant de faire d’énormes réserves, faites l’inventaire de ce que vous avez déjà. Planifiez ensuite votre menu pour la prochaine semaine.

Maximisez ce que vous avez déjà avant de vous procurer de nouvelles denrées. Vous éviterez ainsi la cohue des supermarchés, la perte de vos provisions et les dépenses inutiles. Ne cédez pas à la panique, souvenez-vous qu’aucune pénurie n’est prévue !

Établissez un plan de remplacement de revenu

Quarantaine, isolement préventif, mise à pied, télétravail : vos revenus sont incertains ? Voici quelques mesures qui pourraient vous aider.

1. Congés de maladie payés par votre employeur.

Vérifiez auprès de ce dernier si vous avez une banque de congés que vous pouvez utiliser.

2. Assurance collective — invalidité courte durée

Les assureurs étendent la couverture aux bénéficiaires en quarantaine ou placés en isolement préventif sans billet du médecin. Vérifiez toutefois les détails auprès de votre employeur. Vérifiez également si une partie du coût du régime est payé par ce dernier. Si c’est le cas, vos prestations seront imposables.

3. Prestations de maladie de l’assurance-emploi

Ces prestations offrent jusqu’à 15 semaines de remplacement de revenu. Le montant est de 55 % de votre salaire jusqu’à un maximum de 573 $ x semaines.

  • Devez être salarié et contribuer à l’assurance-emploi
  • Devez être en quarantaine
  • Le délai de carence d’une semaine a été supprimé.
  • Si vous êtes en quarantaine en raison de la COVID-19, vous n’avez pas besoin de présenter un billet du médecin.
  • Contactez le 1-833-381-2725 ou la section de prestations de maladie de l’assurance-emploi sur le site du gouvernement du Canada.

4. Prestations régulières d’assurance-emploi

Vous pourriez être admissible. Contactez le 1-800-622-6232 ou consultez la section assurance-emploi et prestations régulières du gouvernement du Canada. Les prestations devraient être versées à compter du 6 avril 2020.

5. Normes du travail

Les normes du travail prévoient deux jours de maladies payées. Vous devez toutefois être avoir un minimum de trois mois d’ancienneté en service continu. Une page spéciale sur l’impact du COVID-19 a été créée afin de répondre aux questions les plus fréquentes.

6. Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT)

Les employés en isolement qui ne reçoivent pas d’indemnisation de leur employeur ou d’un programme gouvernemental pourraient être admissibles au PATT. Vous trouverez les détails du programme dans notre texte : « COVID-19 : Programme d’aide temporaire aux travailleurs ».

7. Programmes d’aide du gouvernement fédéral

Le gouvernement fédéral a annoncé différentes formes d’aide financière pour les travailleurs et les familles

  • Prestation canadienne d’urgence
  • Programme de travail partagé

Les montants offerts dans le cadre de certaines mesures sociales ont été bonifiés temporairement. Par exemple :

  • Allocation canadienne pour enfant
  • Crédit pour la taxe sur les produits et services (TPS)

Des mesures ont également été mises en place afin de laisser souffler les citoyens :

  • Moratoire sur les prêts étudiants
  • Réduction du montant minimal des retraits pour les Fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR).

Vous retrouverez les détails de ces mesures, et d’autres mesures, dans notre texte « COVID-19 : Programmes d’aide financière du fédéral ».

 

covid-19 numéros de téléphone

Les difficultés financières causées par la crise de la COVID-19 doivent s’adapter aux circonstances exceptionnelles. Même si vous êtes éligible à une aide financière gouvernementale, les versements pourraient tarder.

C’est le moment où un fonds d’urgence trouve toute son importance ! Mais en l’absence de ce dernier, il faut implanter une solution temporaire dont l’impact ne sera pas irréversible.

Reportez des paiements

En attendant que des prestations vous soient versées ou de retourner au travail, vous pourriez reporter certains paiements.

Prêts hypothécaires, prêts personnels et autres

Desjardins et les banques canadiennes ont annoncé qu’ils aideront leurs clients aux prises avec des difficultés financières résultant de la crise actuelle. Ce soutien pourrait aller jusqu’à 6 mois de sursis de paiement sur les prêts hypothécaires. Pour les autres types de prêts, un sursis de paiement pourrait aussi être accordé.

Contactez votre institution pour évaluer les options qui s’offrent à vous.

Prêt automobile

Contactez votre créancier. Peut-être que votre contrat vous permet de reporter un paiement à la fin de votre contrat. Votre prêteur offre peut-être des mesures extraordinaires en raison de la pandémie. Ford, par exemple, s’est engagée à venir en aide à ses clients en offrant un report de paiement.

Taxes municipales

De nombreuses municipalités offrent un report des versements de taxes municipales. Vérifiez auprès de votre ville jusqu’à quand vous pouvez repousser votre versement.

Loyer

Avisez votre propriétaire si vous croyez avoir de la difficulté à payer votre loyer. Prenez une entente avec lui pour verser votre paiement.

La Régie du logement s’est aussi ajustée à la période de crise. Elle suspend l’effet de ses décisions et jugements qui autorisent la reprise d’un logement ou l’éviction d’un locataire.

Hydro-Québec

En cas de difficulté de paiement, consultez le site d’Hydro-Québec pour connaître les options qui s’offrent à vous.

En raison de la crise de la COVID-19, Hydro-Québec ne coupera pas le service d’électricité pour non-paiement. Le moratoire hivernal qui se termine habituellement le 31 mars est prolongé jusqu’à nouvel ordre.

De plus, Hydro-Québec suspend jusqu’à nouvel ordre l’application des frais pour les factures impayées pour tous ses clients. Les clients qui ne pourront pas payer leurs factures d’électricité n’auront donc aucune pénalité. La suspension de ces frais sera appliquée automatiquement.

Contactez l’entreprise dès que vous prévoyez avoir un retard de paiement afin de prendre une entente. Le report d’un paiement sera plus facile si vous bénéficiez du mode de paiement par versements égaux. Si votre ménage est considéré « à faible revenu », des conditions spéciales s’appliquent à vous. 

Prêts étudiants

Dès le 1er avril, le remboursement des prêts étudiants sera suspendu pour une période de 6 mois. Cette mesure s’appliquera automatiquement pour toutes les personnes ayant une dette auprès de l’Aide financière aux études. Au terme de cette période, les personnes qui doivent rembourser une dette d’études devront effectuer leurs versements selon les modalités en vigueur avant l’interruption.

La même mesure s’applique pour les prêts étudiants canadien.

Retirez vos placements

Vous avez peut-être des placements qui peuvent être encaissés sans trop de conséquences. Attention toutefois aux coûts de certains retraits. Encaisser un CELI n’a pas le même impact que retirer un REER. Consultez un conseiller avant de prendre des mesures drastiques. Notez que plusieurs de ces rencontres peuvent se faire par téléphone ou téléconférence.

Utilisez le crédit

En dernier recours, vous pouvez utiliser le crédit pour combler le manque de revenu. Dans certains cas, le crédit pourrait même être envisagé avant le retrait des placements.

Faites toutefois attention de bien choisir votre produit ! Le taux d’intérêt et le coût de votre emprunt doivent être évalués. Habituellement, les options suivantes devraient être considérées :

  1. Marge hypothécaire
  2. Marge personnelle
  3. Prêt personnel
  4. Carte de crédit

 

D’autres mesures gouvernementales seront mises en place pour venir en aide aux entreprises et aux travailleurs. En attendant des réponses ou de l’aide concrète, ajustez votre budget, contactez vos créanciers, négociez des ententes.

Profitez de cette crise pour réévaluer votre situation financière et vos habitudes. Une des leçons à tirer de la crise de la COVID-19 : l’importance d’avoir un fonds d’urgence !

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi