Achat d’un animal de compagnie : avez-vous les moyens?

Achat animal de compagnie

Au cours des derniers mois, les animaux domestiques ont été source de réconfort pour de nombreuses personnes ! Vous songez vous-même à faire l’achat d’un animal de compagnie ?

Selon un sondage Léger, le Québec compterait plus de 3 millions de chats et de chiens. La moitié des ménages posséderaient au moins l’un d’eux. Le confinement causé par la pandémie de la COVID-19 a certainement fait augmenter ces statistiques !

Toutefois, acheter ou adopter un animal de compagnie demande une sérieuse réflexion. Vous devez être prêt à investir temps et argent pour assurer le bien-être du nouveau membre de votre famille. Voici quelques pistes de réflexion.

 

ÉVITEZ LES DÉCISIONS IMPULSIVES !

Avant de vous engager, faites des recherches sur l’animal et la race qui vous intéresse. Portez attention aux problèmes de santé reconnus, aux soins quotidiens nécessaires et au niveau d’activité requis.

Consultez les sites web d’associations ou d’éleveurs. Questionnez votre entourage qui possède déjà le même animal que vous recherchez. N’hésitez pas à poser des questions aux différents groupes Facebook qui existent pour chaque espèce animale.

Décidez également où vous ferez votre achat. Préférez-vous un refuge, un particulier ou un éleveur reconnu ? Évidemment, le prix variera selon l’option choisie. Toutefois, certains animaux qui proviennent des refuges nécessitent des soins de santé particuliers. Ceux trouvés dans les petites annonces peuvent avoir un passé trouble. Même s’ils sont encore bébé, les maladies héréditaires inconnues pourraient éventuellement occasionner des frais. Soyez prêt à couvrir ces éventuelles dépenses.

Finalement, prenez garde aux fraudeurs ! Depuis avril, les autorités observent une recrudescence des fraudes reliées à l’achat d’un animal de compagnie.

FAITES VOTRE BUDGET

Évidemment, l’impact sur votre budget variera en fonction de l’animal choisi.

L’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) évalue qu’un chien adulte coûte 2 500 $ par année en soins et entretien. Comme il vivra environ 12 ans, vous débourserez au total plus de 30 000 $. Un chat adulte coûte 2 100 $ par année soit 31 500 $ pour une durée de vie de 15 ans.

Dépenses à considérer

Voici une liste des dépenses les plus courantes reliées à un animal de compagnie. Vous n’aurez pas besoin de chacun de ces articles. Toutefois, vous pourriez découvrir certains articles essentiels.

Dépenses de départ :

  • sac ou cage de transport,
  • enclos ou cage pour la maison,
  • lit ou coussin,
  • bols pour la nourriture et l’eau,
  • jouets,
  • bac à litière, litière et accessoires,
  • collier, laisse et harnais,
  • coupe griffes, brosse, peigne, brosse à dents, dentifrice,
  • micropuce,
  • cours de dressage.

Il est à noter que certains de ces articles devront être remplacés.

Frais récurrents :

  • nourriture et gâteries,
  • permis municipal,
  • service de gardiennage,
  • toilettage,
  • assurances.

Frais de vétérinaire

  • examen annuel,
  • traitement anti parasites,
  • vaccins,
  • soins dentaires, incluant le détartrage régulier pour certaines races de chiens,
  • produits contre les infections aux oreilles.

L’idéal est d’ajouter certaines de ces dépenses dans votre budget mensuel. Pour les imprévus, planifiez un fonds d’urgence qui couvrira les accidents ou soins exceptionnels de votre animal.

 

Si vous voyagez ou travaillez de longues heures, vous pourriez avoir besoin d’un service de garde. Certains établissements exigent des vaccins qui n’auraient peut-être pas été requis sans l’utilisation de ces services.

 

Pour plus de détails sur le coût d’entretien d’un animal, consultez les fiches d’évaluation de l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ)

 

VÉRIFIEZ LES RÈGLEMENTS MUNICIPAUX

Avant de vous procurer un animal, vérifiez les règlements de votre municipalité. Certaines villes limitent le nombre d’animaux par habitation, imposent des frais d’enregistrement annuel ou exigent que votre animal soit stérilisé.

Par exemple, à compter du 1er janvier 2022 la ville de Québec rendra obligatoire la micropuce d’identification pour tous les chats sur son territoire. De plus, la stérilisation sera aussi obligatoire pour tous les chats et les lapins domestiques. Ces obligations occasionneront des dépenses supplémentaires pour les propriétaires d’animaux de compagnie.

 

Proanima offre un programme de stérilisation à faible coût pour les citoyens à faible revenu de leur territoire. Vérifiez auprès de votre municipalité ou de votre vétérinaire si un organisme offre un tel service près de chez vous.

FAVORISEZ LA BONNE SANTÉ DE VOTRE ANIMAL 

La meilleure façon d’éviter les dépenses exorbitantes demeure la prévention. Pour garder votre animal en santé, faites-lui faire de l’exercice quotidiennement. Offrez-lui aussi une alimentation de qualité, adaptée à sa race et sa taille. Vous ne serez pas à l’abri de tous les problèmes, mais vous en éviterez quelques-uns !

Certains soins offerts par votre vétérinaire vous semblent superflus ? Considérez l’impact à long terme de la négligence de ces soins et demandez un deuxième avis. Vous pourrez déterminer ensuite ce qui est nécessaire pour votre animal, son confort et sa santé.

CONSIDÉREZ DES ALTERNATIVES À L’ACHAT D’UN ANIMAL DE COMPAGNIE

Vous adorez les animaux, mais n’avez pas le budget pour en adopter un ? Il existe des alternatives.

Par exemple, vous pouvez devenir famille d’accueil ou faire du bénévolat. Certains organismes de protection des animaux et des refuges dépendent des bénévoles pour offrir leur service. Des associations en ont aussi besoin pour prendre soin des chiens de personnes âgées. Vous pouvez aussi offrir vos services pour marcher ou garder les animaux de votre quartier.

Pour poursuivre votre réflexion, voici deux articles intéressants du ministère de l’Agriculture, Pêcherie et Alimentation (MAPAQ) :

Bonne réflexion!

 

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi
Les derniers articles par Lyne Desruisseaux (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.