Votre planification fiscale de fin d’année

planification fiscale

La période des Fêtes demande beaucoup de planification : cadeaux à acheter, nourriture à préparer, soirées à organiser, etc. Mais avez-vous pensé à votre planification fiscale ? La négliger pourrait avoir des répercussions financières toute l’année !

 

 

 

COVID-19

Vous avez reçu des prestations imposables ?

Commencez à épargner dès maintenant en prévision de l’impôt que vous aurez à payer en avril.

Par exemple, aucun impôt n’a été retenu à la source pour la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Vous devez donc planifier ce paiement. Le montant d’impôt à payer dépend de votre taux marginal d’imposition. Celui-ci est basé sur l’ensemble de vos revenus pour l’année 2020, prestations comprises.

La Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) est aussi imposable. Le gouvernement a déjà retenu 10 % du montant versé à des fins d’impôts. Toutefois, ce montant retenu pourrait être insuffisant. De plus, si votre revenu annuel est supérieur à 38 000 $, vous devrez rembourser 50 % des sommes reçues dépassant ce montant.

 

Pour vous aider dans le calcul d’impôt à payer, consultez le tableau des taux marginaux 2020 du Centre québécois de formation en fiscalité (CQFF).

 

AIDE MÉMOIRE

Prestations imposables sans impôt retenu à la source : 

  • Prestation canadienne d’urgence (PCU)
  • Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE)
  • Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE)
  • Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT)

Prestations imposables où l’impôt retenu pourrait être insuffisant : 

  • Prestation canadienne de la relance économique (PCRE)
  • Prestation canadienne de la relance économique pour les proches aidants (PCREPA)
  • Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE)
  • Prestation d’assurance-emploi

 

Vous avez reçu des versements de la PCU en trop ?

Afin de remplir vos déclarations de revenus, vous recevrez un T4A indiquant le montant total de PCU que vous avez reçu.

Si vous avez reçu des versements en trop, vous devez les rembourser avant le 31 décembre 2020. Si vous le faites après cette date, le T4A indiquera le total reçu sans tenir compte des remboursements faits en 2021. Vous devrez donc payer de l’impôt sur les sommes versées en trop. De plus, vos prestations gouvernementales basées sur votre revenu, telles que les allocations pour enfants, seront réduites.

Éventuellement, vous pourrez faire une demande de correction pour récupérer l’impôt payé en trop sur les sommes remboursées. Cependant, vous devrez entreprendre des démarches supplémentaires et subir des délais dans vos remboursements.

 

Comment effectuer un remboursement ? 

Assurez-vous de rembourser vos versements en trop au bon endroit. Soit à l’Agence du revenu du Canada ou à Services Canada. L’argent ne peut être transféré d’un ministère à l’autre. Si vous faites une erreur, vous devrez demander un remboursement à l’un pour ensuite le remettre à l’autre.

Consultez la page dédiée au remboursement sur le site Canada.ca pour déterminer comment et où effectuer votre remboursement. Si vous avez des questions, contactez un agent du centre d’appel de l’ARC.

 

Vous travaillez de la maison ?

Commencer à rassembler vos reçus et factures. Certaines dépenses seront déductibles d’impôts. Même si vous croyez que certaines d’entre elles ne le seront pas, conservez vos reçus. Mieux vaut les jeter plus tard que perdre une déduction par manque de preuve.

Autres points à considérer avant le 31 décembre 2020

Vous avez l’intention de retirer une somme de votre CELI ?

Vous songez à retirer de l’argent de votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) au début de 2021 ? Faites-le plutôt avant le 31 décembre 2020. Vous retrouverez ainsi vos droits de cotisation dès le 1er janvier. Cette stratégie vous évitera d’attendre une autre année civile.

Vous souhaitez contribuer au REER de votre conjoint ?

Contribuer au régime enregistré d’épargne retraite (REER) de votre conjoint peut être une bonne stratégie. Souvenez-vous que l’argent doit y rester pour trois années civiles. Sinon, les sommes retirées seront ajoutées à votre revenu imposable et non à celui de votre conjoint. Cotiser d’ici le 31 décembre 2020 vous évitera d’attendre jusqu’en 2024.

Vous souhaitez cotiser à un REEE pour votre enfant ?

Pour être admissible aux subventions gouvernementales, vous devez commencer à cotiser à son régime enregistré d’épargne-études (REEE) avant la fin de l’année civile de ses 15 ans. Si votre enfant a eu 15 ans en 2020, investissez avant le 31 décembre. Vous pourrez profiter des subventions jusqu’à ses 17 ans.

Si possible, profitez-en pour aller chercher les subventions des années antérieures auxquelles vous avez droit. Vous pouvez cotiser seulement pour deux années à la fois. Si vous le faites d’ici la fin 2020 vous pourrez aussi contribuer pour 2019.

Vous devez verser des acomptes provisionnels trimestriels ?

Pour éviter les frais d’intérêts, le dernier versement pour l’année 2020 doit être fait le 15 décembre. Si vous avez dépassé la date limite des autres versements, augmentez celui du 15 décembre. Vous réduirez ainsi les intérêts à payer pour le retard.

Vous avez eu 71 ans en 2020 ?

Vous avez fêté votre 71e anniversaire en 2020 ? C’est votre dernière chance de contribuer à votre REER. L’année où votre conjoint aura 71 ans est aussi la dernière où vous pouvez cotiser à son REER.

N’oubliez pas non plus de convertir vos REER en fonds enregistré de revenus de retraite (FERR). Sinon, le 31 décembre de l’année de votre 71e anniversaire vos REER seront automatiquement fermés. L’épargne accumulée sera alors ajoutée à votre revenu imposable et la facture pourrait être très salée.

N’oubliez pas vos crédits et déductions !

Certaines dépenses pourraient être déduites de votre revenu imposable ou vous donner droit à un crédit d’impôt. Par exemple :

  • Frais médicaux pour vous, votre conjoint, vos enfants mineurs ou autres personnes à charge. Demandez au professionnel concerné de vous remettre un reçu qui couvre vos dépenses pour l’année.
  • Dons de charité.
  • Contributions politiques.
  • Frais de placement.
  • Frais de déménagement.

Si vous faites ces dépenses d’ici la fin de l’année, vous pourrez les utiliser dans votre déclaration de revenus de 2020.

Attention ! Pour déduire des frais médicaux dans votre prochaine déclaration de revenus, les services doivent avoir été rendus et payés en 2020.

Avantages à reporter en janvier 2021

Vous retirez de l’argent de votre RAP ?

Vous vouliez profiter du régime d’accession à la propriété (RAP) en décembre 2020 ? Si possible, attendez plutôt en janvier pour faire votre retrait. Le début de votre remboursement sera alors repoussé d’un an ! En effet, le remboursement du RAP commence à la deuxième année civile suivant celle du retrait (et non celle de l’achat de votre maison). Si vous retirez votre argent en décembre 2020, votre période de remboursement débutera en 2022 plutôt qu’en 2021.

Attention ! Si vous effectuez plus d’un retrait, ils doivent être faits durant la même année civile ou en janvier de l’année suivante. Sinon, ils seront imposables.

 

L’année 2020 en est une que nous aimerions vite oublier. Mettre vos finances en ordre dès maintenant vous aidera à célébrer l’esprit tranquille et accueillir la nouvelle année du bon pied !

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi
Les derniers articles par Lyne Desruisseaux (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.