Finances personnelles et disponibilité psychologique

Finances et disponibilité

Chronique — Au Québec, on trouve d’innombrables ressources pour s’éduquer financièrement. Malgré tout, la gestion de ses finances personnelles nécessite une dose quotidienne de disponibilité psychologique.

Plusieurs façons d’économiser pour remplir le CELI sont simples et accessibles :

  • Consulter les circulaires ;
  • Acheter les marques maison à l’épicerie ;
  • Surveiller les ventes de liquidation, etc.

D’autres façons d’accumuler de l’argent requièrent toutefois des connaissances :

  • Investir à la bourse ;
  • Choisir les bons placements ;
  • Faire ses déclarations de revenus, etc.

Même sans ces connaissances, réaliser des économies significatives de façon constante demande une certaine disponibilité psychologique. En effet, celles-ci exigent du temps, de l’énergie, de la stratégie et de la réflexion. Par exemple :

  • Prévoir les futurs achats : vêtements, nourriture non périssable, articles pour la maison, items de saison, etc.
  • Prendre le temps de comparer les prix.
  • Se renseigner sur la qualité et la durabilité des items.
  • Acheter au moment des spéciaux selon les commerces.
  • Envisager les alternatives telles que la possibilité d’emprunter un article au lieu de l’acheter.

 

La gestion du budget

« Vivre en dessous de ses moyens. » « Diminuer ses dépenses par rapport à ses revenus. » Ces consignes paraissent simples sur papier, mais moins évidentes en pratique. Par ailleurs, plusieurs éléments peuvent influencer le portait de vos finances. En voici quelques-uns.

En travaillant au salaire minimum tout en ayant des enfants, il est plus difficile d’épargner. La créativité est de mise pour y parvenir. Par exemple, pratiquer le déchétarisme, économiser sur le transport, ou acheter des vêtements de seconde main, etc.

Vous vivez en solo ? Il ne tient qu’à vous de vous informer et d’appliquer les changements nécessaires à votre mode de vie. La discipline et la constance sont de mise ! Vous seul êtes au courant de votre budget !

Si vous vivez à deux sous le même toit, vous avez l’avantage de partager les frais d’habitation. Entre autres, le loyer, la connexion Internet et la facture d’Hydro-Québec. Toutefois, le thème de l’argent peut devenir plus complexe lorsqu’une personne est plus dépensière. D’ailleurs, l’autre personne peut éprouver une certaine charge mentale par rapport à la situation.

Des outils concrets pour améliorer vos finances personnelles

Heureusement, il existe d’excellents livres pour entamer une réflexion sur le sujet souvent tabou de l’argent dans le couple. Une suggestion de livre pour ouvrir le dialogue ? L’amour et l’argent. Guide de survie en 60 questions. Écrit par Hélène Belleau et Delphine Lobet, les autrices invitent d’abord à la réflexion et ensuite à être proactifs.

Votre douce moitié préfère regarder la télévision ? Justement, il y a L’indice McSween ! Le comptable vedette aborde les finances personnelles avec son regard d’expert en la matière. Il explique avec brio et humour les notions indispensables pour faire des choix éclairés.

Vous êtes plutôt réseaux sociaux ? Rendez-vous sur le groupe Facebook L’argent ne dort jamais, créé par Youcef Ghellache. Professeur de finance au Collège Montmorency depuis plus de 10 ans, sa mission est la suivante : « Aider les Québécois à reprendre le contrôle de leurs finances personnelles ».

Finalement, bien que la gestion des finances personnelles s’avère parfois complexe, plusieurs ressources et outils gratuits existent. Même si la disponibilité psychologique n’est pas toujours au rendez-vous, de nombreux conseils vous attendent pour faciliter vos décisions.

 

Effet Pastel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.