La prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement

Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement (PCTCC)

Vous avez perdu votre emploi en raison de la COVID ? Vos heures ont diminué ou vous êtes temporairement mis à pied en raison des règles de confinement ? Il y a quelques semaines, le gouvernement fédéral lançait la nouvelle Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement (PCTCC). Découvrez si vous êtes admissible à cette nouvelle prestation.

 

 

Qu’est-ce que la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement ?

La PCTCC fournit un soutien financier pour les employés ou travailleurs indépendants qui ne peuvent travailler en raison d’un confinement lié à la COVID-19.

Avez-vous droit à la PCTCC ?

Pour avoir droit à cette nouvelle prestation, vous devez respecter les règles suivantes :

1. Votre région doit être identifiée comme l’une des régions de confinement désignées.

Ces régions sont celles où les provinces ou territoires ont mis en place des restrictions de capacité de 50 % ou plus. Cette liste est mise à jour lorsque les provinces ou territoires changent leurs restrictions.

2. Le confinement a provoqué l’une des situations suivantes :

  • La perte de votre emploi ou de votre travail indépendant.
  • La réduction de 50 % de votre revenu hebdomadaire moyen par rapport à l’année précédente.

Attention : vous n’aurez pas droit à la PCTCC si :

  • Vous avez quitté votre emploi ou cessé de travailler volontairement.
  • Vous avez refusé un travail, refusé de retourner travailler ou de reprendre votre travail indépendant alors que c’était possible de le faire.
  • Vous avez reçu une autre prestation pour la période visée par votre demande (assurance-emploi, PCMRE, PCREPA, prestation du Régime québécois d’assurance parentale [RQAP], prestation d’invalidité de courte durée).
  • Vous étiez en isolement ou en quarantaine en raison d’un voyage international.

3. Vous devez répondre à tous ces critères :

  • Être résident canadien et présent au Canada lors de la semaine visée par votre demande.
  • Être âgé de 15 ans ou plus et avoir un numéro d’assurance sociale (NAS).
  • Avoir gagné au moins 5 000 $ en 2020, 2021 ou au cours des 12 mois précédant la date de votre demande.
  • Avoir produit votre déclaration de revenus de 2020.
  • Être vacciné contre la COVID-19 OU le vaccin n’est pas nécessaire pour votre travail.

Quel montant recevrez-vous ?

Le montant de la prestation est de 300 $ brut par semaine pour les travailleurs admissibles. Toutefois, après les retenues d’impôts, vous recevrez 270 $ net par semaine d’admissibilité.

Quelle est la durée du programme ?

Pour le moment, les semaines admissibles à la PCTCC sont celles du 27 octobre 2021 au 7 mai 2022. Toutefois, ces dates varient selon le statut de confinement de chaque région. Référez-vous au site de l’ARC pour vérifier vos dates d’admissibilité.

Comment vous inscrire à la PCTCC

Le programme est géré par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Pour faire une demande, vous devez donc utiliser le site Mon Dossier de l’ARC.

Si vous avez des questions sur la PCTCC :

Consultez le site Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement (PCTCC) pour tous les détails.

 

Autres programmes de soutien au revenu

Vous n’avez pas droit à la Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement ? Voici un résumé des autres programmes de soutien au revenu qui pourraient peut-être vous aider pendant la pandémie :

Prestations régulières de l’assurance-emploi

Pour qui : salariés ayant perdu leur emploi, disponibles à travailler et qui ont accumulé 420 heures ou plus de travail assurable.

Quand : en tout temps. Vous avez toutefois une semaine de carence (d’attente) entre le moment où vous perdez votre emploi et le moment où vous serez indemnisé par l’assurance-emploi.

Nombre maximum de semaines d’aide : 14 à 45 semaines.

Montant de la prestation hebdomadaire : 55 % de votre revenu brut.

Procédure : Le programme d’assurance-emploi est géré par Service Canada. Pour plus d’information, consultez le lien Prestations d’assurance-emploi et congés. Pour vous inscrire à l’assurance-emploi ou accéder à votre dossier, suivez le lien Mon dossier Service Canada.

Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE)

Pour qui : salariés et travailleurs indépendants, incapables de travailler parce qu’ils sont malades, doivent s’isoler en raison de la COVID-19 ou ont un problème de santé sous-jacent qui les met à risque de contracter la COVID-19.

Quand : jusqu’au 7 mai 2022.

Nombre maximum de semaines d’aide : 6

Montant de la prestation hebdomadaire : 450 $ net par semaine.

Procédure : le programme est géré par l’ARC. Vous pouvez faire une demande et obtenir plus de renseignements en suivant le lien PCMRE : comment faire une demande ?

Prestation canadienne de la relance économique pour les proches aidants (PCREPA)

Pour qui : salariés et travailleurs indépendants qui sont incapables de travailler parce qu’ils doivent s’occuper de leur enfant de moins de 12 ans ou d’un membre de leur famille qui a besoin de soins supervisés. S’applique si leur école, leur programme régulier ou leur établissement est fermé ou ne leur est pas accessible, ou s’ils sont malades, en isolement ou à risque de graves complications de santé en raison de la COVID-19.

Montant de la prestation hebdomadaire : 450 $ net par semaine pendant un maximum de 6 semaines.

Quand : jusqu’au 7 mai 2022.

Nombre maximum de semaines d’aide : 44 semaines

Montant de la prestation hebdomadaire : 450 $ net par semaine.

Procédure : le programme est géré par l’ARC. Vous pouvez faire une demande et obtenir plus de renseignements en suivant le lien PCREPA : comment faire une demande ?

 

Avant de faire une demande d’aide financière, essayer de bien identifier le programme pour lequel vous vous qualifiez. Vérifiez les informations auprès de l’organisme responsable (même celles indiquées dans ce texte), car les critères d’admission changent souvent. Vous éviterez ainsi les délais dans le traitement de votre demande. Vous éviterez également d’avoir à rembourser des prestations parce que vous n’étiez pas admissible.

 

Vous aimerez également : COVID-19 : comment préserver votre santé financière

Lyne Desruisseaux
Suivez-moi

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.