Ces coachs qui veulent votre bien…

coach

Chronique — Que ce soit pour devenir riche, pour maigrir, pour mieux vous organiser, pour vous lancer en affaires ou pour vous aider à élever vos enfants, il existe un coach pour ça! Il suffit de demander à votre moteur de recherche préféré. Malheureusement, les résultats peuvent être douteux.

 

 

 

 

 

L’histoire de la « jeune millionnaire », Éliane Gamache Latourelle, a récemment fait grand bruit. Dans La Presse, la journaliste Nathalie Petrowski a raconté comment la coach a laissé derrière elle des associés et des clients déçus. Ils lui ont fait confiance, une erreur coûteuse dans plusieurs cas, selon l’article.

En lisant cette histoire, j’ai pensé que d’autres coachs mériteraient probablement que l’on enquête sur eux de la même façon. Les vendeurs de rêve ne manquent pas, malheureusement. Et pas seulement parmi les coachs d’ailleurs…

N’importe quoi

L’un des principaux problèmes, c’est que n’importe qui peut se dire coach en n’importe quoi ou presque. Personne ne vérifie leur formation, leur compétence, leurs pratiques, etc.

Évidemment, certains ont une solide expérience dans leur domaine et ont suivi une formation rigoureuse. Cela ne garantit pas les résultats (parlez-en à certains entraîneurs de hockey!), mais ça aide.

D’autres n’ont comme carte de visite que leur expérience personnelle… et celle-ci ne correspond peut-être pas tout à fait à la réalité.

Vous n’êtes pas à l’abri

Vous vous dites peut-être que vous n’êtes pas assez naïf pour vous faire prendre. Rien n’est moins sûr. Dans un autre article, Patrick Lagacé montre que les humains sont « programmés » pour faire confiance, d’une certaine façon. L’inverse serait invivable.

De plus, les coachs s’adressent souvent à des personnes plus à risque. Après tout, si les gens font appel à eux, c’est qu’ils ont besoin d’aide d’une façon ou d’une autre. Un coach malhonnête peut donc plus facilement faire vibrer leur corde sensible. Comme on l’a vu, certains peuvent être très convaincants.

Comment se protéger?

Quelques précautions peuvent aider à vous protéger. Avant de faire appel aux services d’un coach, voici quelques éléments que vous pourriez considérer :

  • Est-ce que des organismes ou professionnels reconnus offrent des services semblables? Si oui, vous seriez mieux protégé en faisant appel à eux. En matière financière, par exemple, vous pourriez recevoir des conseils des associations de consommateurs, d’un syndic autorisé en insolvabilité ou d’un comptable professionnel agréé. En entrepreneuriat, il existe également plusieurs organismes d’aide reconnus. Vous pourriez vous adresser à votre centre local de développement (CLD), par exemple. Pour vos enfants, il existe des organismes comme la Ligne-Parents ou Allô Prof. En plus, plusieurs de ces ressources sont gratuites.
  • Quelles sont la formation et l’expérience du coach? Ces informations sont-elles vérifiables? Si le coach a suivi une formation dans un institut dont personne n’a jamais entendu parler, même pas Google, c’est louche.
  • Renseignez-vous autour de vous. Comment les personnes « coachées » ont-elles trouvé leur expérience?
  • Si une personne vous fait une recommandation, vérifiez son intérêt. Je me souviens d’un formateur que plusieurs personnes recommandaient dans un groupe d’entrepreneurs… Ils fournissaient même un lien (affilié) pour m’inscrire. Bref, ils avaient intérêt à faire une bonne recommandation, puisqu’ils recevaient une commission pour chaque inscription…
  • La proposition de la personne est-elle réaliste? Si elle semble trop belle pour être vraie… elle l’est probablement.
  • Quelles sont les modalités pour rompre le contrat en cas d’insatisfaction? Pouvez-vous payer en plusieurs versements plutôt que de tout payer d’un coup au départ? Quels services la personne s’engage-t-elle à fournir précisément?

Ces questions ne sont pas une stratégie à toute épreuve, mais elles peuvent vous aider à séparer le bon grain du mauvais.

Finalement, n’hésitez pas à prendre un pas de recul pour réfléchir à l’offre que l’on vous fait. Comparez-la à d’autres services que vous pourriez recevoir. Si le coach vous presse de signer, c’est une raison de plus pour prendre votre temps…

Nathalie Côté
Suivez-moi

Nathalie Côté

Rédactrice en chef chez Économies et cie
Journaliste depuis 18 ans, Nathalie Côté a travaillé plusieurs années dans la presse locale avant de devenir pigiste pour différentes publications dont La Presse et Protégez-Vous. Elle est la fondatrice d'Économies et cie.
Nathalie Côté
Suivez-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *